Pas-de-Calais: Il écrit «Fuck the LOSC» sur un objet exposé au Louvre-Lens

JUSTICE Sur morceau d'ivoire ancien, un vigile du musée Lensois avait inscrit un tag insultant envers le club de football de Lille…

Mikaël Libert

— 

Le tag «Fuck the LOSC» avait été inscrit sur une statuette de l'exposition «D'or et d'ivoire» au musée du Louvre-Lens.
Le tag «Fuck the LOSC» avait été inscrit sur une statuette de l'exposition «D'or et d'ivoire» au musée du Louvre-Lens. — M.Libert/20 Minutes

Vigile, supporter et vandale. Le tribunal correctionnel de Béthune a condamné, mardi, un ancien gardien du musée du Louvre-Lens pour avoir dégradé volontairement un objet exposé dans le cadre de l’exposition « D’or et d’ivoire » révèle la Voix du Nord.

«Fuck the LOSC»

Devant le tribunal, comparaissait un jeune homme de 21 ans. Il lui était reproché d’avoir, en juillet dernier, alors qu’il travaillait en tant qu’agent de sécurité au Louvre-Lens, dégradé «un échantillon d'ivoire ancien» exposé dans la galerie du musée qu’il était censé surveiller. Cette dégradation, volontaire, consistait en un « message » inscrit à l’aide d’un stylo qui visait explicitement le club de football de Lille : « Fuck the LOSC ».

«Pour s'intégrer»

Au président du tribunal, pour justifier son geste, le jeune homme a reconnu s’être « laissé influencer par un collègue ». Son avocat a appuyé dans ce sens : « Il a cru qu’en faisant ce geste il serait mieux intégré dans l’équipe », a-t-il expliqué, sous-entendant que les collègues du mis en cause étaient certainement supporters du RCL, le club de foot Lensois.

Grâce à l’intervention de spécialistes, l'objet dégradé a pu être nettoyé. Le vandale, lui, a été reconnu coupable et condamné à payer une amende de 750 euros.

Un précédent en 2013

A noter que ce n'est pas la première fois que le Louvre-Lens est victime de vandalisme. En février 2013, le célèbre tableau de Delacroix, «La Liberté guidant le peuple», avait été tagué par une visiteuse reconnue, plus tard, irresponsable par un expert psychiatre.