Pas-de-Calais: Recherche conteneurs perdus en mer désespérément

TRANSPORTS La préfecture maritime de la Manche a lancé une alerte après qu’un navire a perdu une douzaine de conteneurs au large de Boulogne-sur-Mer…

Mikael Libert

— 

Une balise a été accrochée sur deux containers pour suivre leur parcours.
Une balise a été accrochée sur deux containers pour suivre leur parcours. — Marine Nationale

Chargement à la mer. Samedi, un navire marchand a informé la préfecture maritime de la Manche (PREMAR) de la perte d’une partie de son chargement au large de Boulogne-sur-Mer. Des moyens maritimes et aériens ont été déployés pour tenter de localiser les conteneurs à la dérive, potentiellement dangereux pour les navires circulant dans le détroit.

Des grosses boîtes en fer de 12 mètres de long

L’alerte a été lancée, samedi soir, par le navire marchand Star First alors qu’il se trouvait dans la voie montante du dispositif de séparation du trafic (DST) du Pas-de-Calais, au large de Boulogne-sur-Mer. Le capitaine du porte-conteneurs battant pavillon Libérien a indiqué que plusieurs conteneurs de 40 pieds (12 mètres) ont rompu leurs amarres et sont tombés à la mer.

Le dimanche, un avion de la Marine nationale a été envoyé sur zone pour tenter de localiser les conteneurs à la dérive. Vers midi, une douzaine avait pu être repérée. Dans la foulée, un hélicoptère de la Marine a été dépêché sur place pour placer une balise sur deux de ces conteneurs . Ce dispositif devant servir à faciliter le suivi du trajet des objets flottants et prévenir d’éventuelles collisions.

Trois se sont échoués près de Calais

Dimanche, trois conteneurs ont été retrouvés échoués non loin du phare de Walde, près de Calais. Quatre, dont les deux équipés d’une balise, poursuivent leur dérive en direction de la Belgique. Ce lundi, un hélicoptère de la Marine nationale va tenter de localiser les autres dont la trace a été perdue.

Un avis urgent a été envoyé par la préfecture maritime aux navigateurs afin qu’ils fassent preuve de vigilance. Jusqu’à maintenant, aucun navire circulant dans la zone n’est entré en collision avec le chargement baladeur. Mais le danger reste présent puisqu’aucune opération de récupération des conteneurs ne peut être envisagée prochainement en raison des conditions météorologiques.