Lille: Pour le climat, ils ont fait tout ce qu'ils n'avaient pas le droit de faire

ENVIRONNEMENT Interdite par la préfecture, la marche pour le climat lilloise a finalement laissé place à une marche pour le climat…

Mikael Libert

— 

Entre 1000 et 1700 personnes ont manifesté à Lille pour le climat.
Entre 1000 et 1700 personnes ont manifesté à Lille pour le climat. — M.Libert / 20 Minutes

Ils ont pris le droit de manifester. Comme dans toutes les régions de France, la préfecture du Nord avait pris, jeudi, un arrêté interdisant les manifestations sur la voie publique en raison de l’état d’urgence. Privée de sa marche, la Coalition climat 21 avait élaboré un plan « B ». Mais ce dimanche, tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

Le rendez-vous avait été maintenu, à 14h30, Porte de Paris, ce dimanche. Mais comme un arrêté préfectoral leur interdisait de se rassembler et de manifester sur la voie publique, les associations membres de la Coalition Climat 21 avaient prévu de faire des chaînes humaines dans le centre-ville de Lille.

« Cri d’alerte climatique »

« A 15h, on fait une première chaîne dans les rues piétonnes et on poussera le cri d’alerte climatique », explique Robert de l’association Alternatiba. La même chose devait se dérouler plus tard autour du marché de Noël, puis sur la place de l’Opéra.

Rondes et chenilles se sont déroulées joyeusement, ponctuées de slogans comme « Pour la justice climatique », ou « Justice sociale, justice climatique ». Mais, pour se déplacer d’un endroit à un autre, les petits groupes ont formé de plus grands groupes. Et les plus grands groupes ont formé un cortège. « Ce n’était pas prévu, mais on l’a eue notre manif », clame une jeune femme arborant un drapeau multicolore.

 

En cortège vers la préfecture

Sous les yeux que quelques policiers submergés, les manifestants se sont rassemblés sur les marches de l’Opéra. Ils ont poussé un nouveau cri d’alerte climatique avant d’entonner en chœur un émouvant « Imagine » de John Lennon.

Toujours dans la bonne humeur, ce sont entre 1000 et 1700 personnes qui ont ensuite investi la rue Faidherbe pour se diriger, dans un superbe et illégal cortège, vers la préfecture.