Patrick Jardin, le père de Nathalie, avait interpellé Manuel Valls pour retrouver sa fille.
Patrick Jardin, le père de Nathalie, avait interpellé Manuel Valls pour retrouver sa fille. — FEFERBERG-POOL/SIPA

SOCIÉTÉ

Attentats à Paris: Pour ce père d'une victime nordiste, les politiques «ont du sang sur les mains»

Le père d’une jeune femme tuée au Bataclan dans l’attaque terroriste soutien l’appel au boycott de l’hommage national lancé par la famille d’une autre victime…

Dans les colonnes de la Voix du Nord, Patrick Jardin, le père d’une jeune femme tuée au Bataclan, le 13 novembre, estime que « les politiques » sont en partie responsables de la mort de sa fille, Nathalie.

Recherchée pendant trois jours

L’histoire de cet habitant de Marcq-en-Barœul, qui recherchait désespérément sa fille après les attentats à Paris, a fait le tour du monde. Il avait même interpellé le premier ministre, Manuel Valls, pour lui demander de l’aider à retrouver sa fille, Nathalie. Finalement, la jeune femme, qui travaillait au Bataclan, avait été identifiée parmi les victimes de la tuerie.

>> A lire aussi : La sœur d’une victime appelle au boycott de l’hommage national

Effondré et en colère, Patrick Jardin s’est associé à l’initiative de la famille de François-Xavier Prévost, une autre victime nordiste des attentats. La sœur de celui-ci, Emmanuelle, a lancé sur Facebook un appel à boycotter l’hommage national qui sera rendu aux victimes, vendredi.

Haine des politiques

Le père de Nathalie a ensuite exprimé sa haine envers les hommes politiques, tous partis confondus. « J’ai autant de haine pour eux que pour ceux qui ont tiré sur ma fille », a-t-il expliqué à nos confrères.

Néanmoins, Patrick Jardin se rendra tout de même à l’hommage de ce vendredi, à Paris. Il le fera pour ne pas laisser son fils y aller seul.