EN DIRECT. Roubaix: Un preneur d'otage tué, d'autres sont en fuite

FAITS DIVERS Deux à trois malfaiteurs ont tenté d'enlever un directeur de banque à Roubaix...

O.A. et M.L. et G.D.

— 

Les services de secours au bord du périmètre de sécurité à Roubaix
Les services de secours au bord du périmètre de sécurité à Roubaix — M. Libert

Une prise d'otage a débuté à Roubaix, dans un pavillon résidentiel. Deux à trois malfaiteurs se seraient retranchés après un échange de tirs avec les forces de police. L'affaire n'aurait rien à voir avec un éventuel contexte terroriste.

23h00: Fin du live, merci de l'avoir suivi.

Bilan de l'intervention: les otages sont sains et saufs, un preneur d'otages est mort, un autre a été interpellé. Plusieurs malfaiteurs sont en fuite, recherchés par les enquêteurs de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ de Lille).

22h50: Le fil des événements: Surpris par la BAC, ils tirent à la Kalachnikov

En réalité les malfaiteurs se sont retranchés au domicile de leurs victimes après avoir été surpris par la Brigade anticriminalité en sortant de la maison. Leur plan était de kidnapper le directeur d'établissement bancaire pour l'emmener avec eux et «se faire ouvrir le coffre», selon le procureur de la République. L'un des malfaiteurs a alors, selon le magistrat, mis en joue les agents et tiré sur eux avec une Kalachnikov. Ceux-ci ont répliqué, ce qui a provoqué le repli des preneurs d'otages vers la maison.

22h45: Un malfaiteur retrouvé caché non loin de la maison

L'un des preneurs d'otages a été interpellé après avoir été retrouvé alors qu'il se cachait «à proximité» de la maison. Selon le procureur de la République il s'était débarrassé de son «arme de poing», qui a été retrouvée.

22h37 : Un preneur d’otages tué, d’autres en fuite

Un preneur d’otages a été tué lors d’un assaut donné par le Raid au groupe de malfaiteurs mais « d’autres sont en fuite », a annoncé le procureur de la République Frédéric Fèvre.

22h10: Point presse du Procureur sur place

Le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre, va faire un premier bilan de l'intervention d'ici quelques minutes.

22h00: Prise d'otages terminée

Les forces de l'ordre viennent d'annoncer la fin de la prise d'otage. Selon nos premiers éléments, les derniers otages ont été évacués par des véhicules des pompiers et du Samu. On ne sait pas encore s'il y a eu des blessés.

21h55: La presse internationale alertée

Les medias du monde entier suivent de près la situation, alertés par les tirs d'arme automatique et par la prise d'otage, dans le contexte «post 13 novembre».

 

21h45: Deux otages auraient pris la fuite, deux restent retenus

Il resterait un à deux malfaiteurs retranchés dans la maison avec deux otages. Selon l'AFP, deux otages* auraient déjà réussi à prendre la fuite, tandis que les deux autres restaient retenus dans la maison par le, ou les, malfaiteur(s). Par ailleurs, l'un des preneurs d'otages aurait été interpellé, probablement, selon une source policière, lors de l'intervention précoce de la BAC.

*MAJ 22H50: On apprendra plus tard que seul le directeur d'établissement a pu prendre la fuite dans la confusion suivant l'intervention de la BAC, et alors qu'il était déjà en dehors de la maison.

21h25: Il n'y aurait aucun blessé

Selon nos confrères de la Voix du Nord, aucun blessé n'a dû être pris en charge par les services de secours. Le procureur de la République est sur place, aux côtés du préfet du Nord. Les deux hommes collaborent étroitement ces derniers jours.

>>A lire aussi: Dans le Nord, une trentaine d'armes retrouvées et quatre personnes en garde à vue

21h20: Ce serait le directeur du Crédit municipal

Selon les informations recoupées par notre reporter sur place, c'est le directeur du Crédit Municipal de Roubaix qui a été visé par les agresseurs alors qu'il se trouvait non loin de son domicile. Les malfaiteurs auraient té surpris par une patrouille de la BAC, avec laquelle ils ont échangé des tirs avant de se retrancher au domicile de leur victime.

21h15: Le préfet du Nord est arrivé sur place.

Les medias sont logiquement tenus à bonne distance (environ 300 mètres) du pavillon où se sont retranchés les malfaiteurs. Un confrère signale l'arrivée du préfet du Nord, Jean-François Cordet.

21h05: Tirs d'arme automatique confirmés.

Selon notre journaliste présent sur place, l'intervention du RAID a été initialement déclenchée en raison des tirs d'arme automatique dont les policiers ont été la cible. 

21h00: Une arme «de type Kalachnikov» ? 

Certains éléments de la prise d'otage sont encore non déterminés ou non confirmés. Selon la police, les malfaiteurs auraient fait usage d'une arme lourde «de type Kalachnikov», ce qui n'est pas confirmé par la préfecture. Les pompiers n'ont par ailleurs pas confirmé la présence de blessés.

20h55: Le directeur serait retenu avec toute sa famille

D'après la Voix du Nord, la prise d'otage se produit non loin du croisement des rues Edouard-Vaillant et Gustave-Delory, dans un quartier plutôt huppé près de l'Edhec. Plusieurs sources parmi les forces de l'ordre indiquent que les malfaiteurs retiennent en otage le directeur de banque, leur cible, ainsi que son épouse et «ses enfants» (on ne connaît pas leur nombre). 

20h50: Ce serait une tentative d'enlèvement qui a mal tourné

Selon une source policière confirmée en haut-lieu, les faits ont démarré vers 18h50 par la tentative d'enlèvement d'un directeur de banque. Peu après, un échange de tirs aurait eu lieu avec les forces de police, poussant les malfaiteurs à se rentrancher dans le pavillon de leur victime

20h45: Un directeur de banque visé par les malfaiteurs.

Une prise d'otage est en cours à Roubaix. Deux à trois malfaiteurs, selon la direction de la sécurité publique, sont retranchés dans la résidence d'un directeur de banque.