Attentats de Paris: La fréquentation du Louvre-Lens baisse malgré la reconduction de la gratuité

CULTURE L'« effet attentats » n’épargne pas le musée Lensois qui vient de reconduire la gratuité de sa Galerie du Temps pour une quatrième année…

Mikaël Libert

— 

Depuis son ouverture, en 2012, le Louvre-Lens a accueilli près de deux millions de visiteurs.
Depuis son ouverture, en 2012, le Louvre-Lens a accueilli près de deux millions de visiteurs. — M.Libert/20 Minutes

Culture pour tous. Depuis son ouverture, en décembre 2012, le musée du Louvre-Lens a pris le parti d’ouvrir gratuitement la Galerie du Temps, son exposition semi-permanente. Cette disposition, réétudiée chaque année, a été renouvelée pour 2016 avec une nouveauté cependant : la possibilité pour les visiteurs de faire un don au musée.

Pas en réaction aux attentats

En 2016, les visiteurs pourront continuer de profiter gratuitement des quelque 200 œuvres exposées dans la Galerie du Temps du Louvre-Lens. Le conseil d’administration du musée n’a pas pris cette décision pour « booster » la fréquentation après la baisse du nombre de visiteurs constatée après les attentats de Paris.

« Comme après les attentats de janvier, la baisse de fréquentation est clairement perceptible depuis les attaques de Paris, explique-t-on au musée. En termes de sécurité, nous ne pouvons faire plus que ce qui est déjà en place. Il faut laisser faire le temps ». En effet, chaque visiteur entrant dans le musée passe obligatoirement par des portiques de détection de métaux et les sacs dans une machine à rayons X.

Donner pour la gratuité

En plus du prolongement d’un an de la gratuité, le Louvre-Lens va inaugurer, dès janvier 2016, un dispositif de dons. « Chaque visiteur pourra faire un don du montant de son choix qui sera à 66 % déductible de ses impôts », précise un communiqué du musée. Le don sera aussi possible via des urnes disposées près de la sortie et des vestiaires. Les fonds récoltés grâce à ce dispositif expérimental seront ajoutés au budget de fonctionnement afin, notamment, « de pouvoir maintenir la gratuité de la Galerie du Temps ».

La prochaine exposition temporaire du Louvre-Lens (payante) sera inaugurée début décembre. Elle s’intitulera « Dansez, embrassez qui vous voudrez. Fêtes et plaisirs d’amour au siècle de Madame de Pompadour ».