Attentats de Paris: Les musulmans lillois vont se recueillir lors du prêche de vendredi

SOCIÉTÉ A la grande mosquée de Lille, le prêche de vendredi appellera à l’union et à la solidarité nationale après les attentats…

Mikael Libert

— 

A l'époque des attentats de Charlie Hebdo, la mosquée de Lille avait organisé un temps de recueillement.
A l'époque des attentats de Charlie Hebdo, la mosquée de Lille avait organisé un temps de recueillement. — M.Libert / 20 Minutes

Vivre ensemble. Pour les musulmans, le prêche le plus important se déroule le vendredi. Symboliquement, celui de la Grande mosquée de Lille, qui commencera à 13h, sera entièrement consacré aux attentats qui ont frappé Paris il y a bientôt une semaine.

« Nous avons passé une nuit de vendredi à samedi très difficile », confie Abdelwaheb Nbahedda, président de la Grande mosquée de Lille. Comme beaucoup de Français, il a suivi en direct les attaques qui ont coûté la vie à 129 personnes à Paris. « Nous souffrions pour les victimes, mais on se disait aussi que ça allait nous retomber dessus », explique-t-il.

>>Attaques terroristes à Paris: Les attentats galvanisent les «identitaires»

« Nous recevons beaucoup de mails de soutien »

Pour ce fidèle musulman, les amalgames sont, hélas, « habituels ». Mais cette fois, le président de la Grande mosquée de Lille constate une différence : « Des identitaires sont venus perturber la manifestation de soutien aux victimes, samedi. Ils en avaient après les musulmans, mais les gens les ont repoussés ». Abdelwaheb Nbahedda remarque aussi que sa mosquée n’a pas été prise pour cible depuis les attentats. « Chaque jour, nous recevons beaucoup de mails de soutien de non musulmans », glisse-t-il.

Vendredi, comme il l’avait fait après les attentats de Charlie Hebdo, en début d’année, le recteur de la Grande mosquée, Amar Lasfar, va prêcher « l’union et la solidarité nationale ». « Notre Islam n’a rien à voir avec celui des prétendus musulmans de Daesh, affirme Abdelwaheb Nbahedda. La vie humaine est sacrée, c’est écrit noir sur blanc dans le Coran : ''quiconque tue une personne […], c’est comme s’il tuait toute l’humanité'' ». A l’issue du prêche, les fidèles se rassembleront devant la mosquée pour un moment de recueillement en hommage aux victimes des terroristes.