Attentats de Paris: Bals et carnaval de Dunkerque pourraient être annulés

SÉCURITÉ Le carnaval de Dunkerque, manifestation nationale, pourrait pâtir de la prolongation de l’état d’urgence…

Mikael Libert

— 

De portée nationale, le carnaval de Dunkerque pourrait être annulé.
De portée nationale, le carnaval de Dunkerque pourrait être annulé. — M.Libert/20 Minutes

Les terroristes auront-ils raison du carnaval de Dunkerque ? L’annulation des festivités carnavalesques n’est pas à l’ordre du jour selon la mairie de Dunkerque malgré l’état d’urgence. Mais la donne pourrait changer si la sécurité de l’événement était compromise.

Manifestation de portée nationale

Ce jeudi, les députés ont voté la prolongation de trois mois de l’état d’urgence décrété par François Hollande au lendemain des attentats de Paris. Cette mesure permet à l’Etat, entre autres, d’annuler des manifestations de portée nationale pour des questions de sécurité. Le célèbre carnaval de la bande de Dunkerque, qui rassemble près de 50.000 personnes début février, est directement concerné.

« Nous ne sommes pas dans une logique d’annulation de manifestations, explique Patrice Vergriete, le maire de Dunkerque. Les événements locaux de fin d’année se tiendront mais nous avons demandé aux organisateurs de renforcer les contrôles ».

C’est l’Etat qui va décider

Pour le carnaval, c’est une autre histoire. En effet, la mairie n’a pas la prérogative en ce qui concerne son maintien dans le cadre de l’état d’urgence : « La question du carnaval se posera en temps voulu, sans doute avant la fin du mois de décembre, poursuit l’élu. L’Etat prendra, à Dunkerque, les mêmes décisions qu’il aura pris ailleurs sur le territoire pour des manifestations populaires comparables ». Et ce qui vaut pour le carnaval, vaut aussi pour les bals : « Si l’Etat annule le carnaval, les bals seront aussi annulés », confirme la municipalité.

Depuis les attentats de vendredi, à Paris, Patrice Vergriete a rencontré plusieurs fois les autorités. Pour la préfecture, ces « réunions de sécurité » sont normales quand on prépare d’importants événements. Le préfet du Nord n’envisage donc pas d’interdiction à court terme, « si l’organisateur prend sa part dans la sécurisation de l’événement ». Mais les services de l’Etat rappellent qu’en cas de menace avérée, une annulation « peut survenir du jour au lendemain ».

De son côté, l’association ABCD, qui regroupe les principales associations organisatrices de bals, a maintenu la location d’un chalet sur le marché de Noël de Dunkerque pour y vendre des places de bal à partir du 12 décembre.

Une seule annulation dans son histoire

Dans l’histoire dunkerquoise, les festivités du carnaval n’ont été annulées qu’une seule fois. C’était en 1991, au début de l’offensive alliée lors de la première guerre du Golfe. A l’époque, la mairie et les associations avaient décidé de reporter les divers événements.