Pas-de-Calais: Qui sont les touristes qui se baladent autour du Louvre-Lens?

TOURISME La mission Louvre-Lens a commandé une enquête pour déterminer le profil des touristes dans le bassin minier…

Mikael Libert

— 

Le musée du Louvre-Lens, à Lens, dans le Pas-de-Calais.
Le musée du Louvre-Lens, à Lens, dans le Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

Touriste, qui es-tu ? La Mission Louvre-Lens, chargée de promouvoir le tourisme dans le bassin minier, a diligenté une enquête afin de connaître le profil des visiteurs de sites touristiques autour du Louvre-Lens.

Le sondage a été réalisé auprès de 1000 personnes au sein des « quatre grands piliers de la destination ALL (Autour du Louvre-Lens) », à savoir le Louvre-Lens, le centre historique minier de Lewarde, les Beaux-Arts d’Arras et la nécropole Notre-Dame de Lorette.

>> D’où viennent les touristes ?

Les trois quarts des touristes interrogés sur les sites « ALL » sont Français (76 %). La moitié d’entre eux sont des « locaux » qui habitent le Nord-Pas-de-Calais. En plus faibles proportions, on trouve des habitants d’Ile-de-France, de Picardie et de Rhône-Alpes.

La part d’étrangers se limite donc à un quart des personnes interrogées. Les plus nombreux arrivent de Belgique, des Pays-Bas et de Grande Bretagne. Néanmoins, Chinois, américains, Japonais ou encore Espagnols viennent aussi se balader dans le bassin minier.

>> Comment sont-ils arrivés là ?

Si plus de 60 % des sondés concèdent que leur présence dans la région est due a des raisons familiales, l’étude montre en revanche que les touristes ne se rendent pas sur un site par hasard. En effet, 64 % des personnes interrogées au Louvre-Lens affirment qu’elles sont venues spécialement pour le site.

La voiture reste le moyen de transport privilégié des familles (88 %) de visiteurs alors 33 % des personnes seules viennent en train.

L’étude met en avant que c’est le bouche-à-oreille qui a permis à 38 % des visiteurs français de découvrir le site. Le chiffre monte même à 46 % pour les étrangers.

>> Quel impact pour l’économie régionale ?

En termes de nuitées passées dans la région, le bilan est mitigé. En effet, près d’un tiers des personnes interrogées habite le Nord-Pas-de-Calais et, donc, ne dort pas à l’hôtel. Néanmoins, les visiteurs extra-régionaux, eux, ont tendance à rester. Si la moitié d’entre eux passe de 1 à 3 nuits sur place, les séjours d’au moins huit nuits sont, en revanche, plus rares (16,2 %).

Quoi qu’il en soit, il faut bien manger, boire un verre ou payer son ticket d’entrée. En moyenne, chaque visiteur dépense 94 euros au cours de son séjour dans la région (hors coût de transport). La moyenne augmente à 274 euros lorsque l’on ne prend en compte que les visiteurs extra-régionaux. Les touristes les plus dépensiers sont couples sans enfants avec une moyenne de 144 euros par personne.