Attentats de Paris: De très nombreuses perquisitions dans le Nord-Pas-de-Calais

TERRORISME Les perquisitions administratives se poursuivent un peu partout dans la région mais le bilan reste maigre…  

Mikael Libert

— 

Les perquisitions administratives se sont multipliées dans le Nord-Pas-de-Calais (illustration).
Les perquisitions administratives se sont multipliées dans le Nord-Pas-de-Calais (illustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES

A chaque jour son lot de perquisitions. Ces opérations administratives, effectuées à grand renfort de policiers lourdement armés, se multiplient depuis l’instauration de l’état d’urgence, décrété suite aux attentats de Paris. Comme partout en France, le Nord-Pas-de-Calais n’échappe pas à la règle.

Pas de chiffres officiels

Les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais se refusent à communiquer des chiffres officiels sur le nombre d’opérations menées sur leurs territoires. Néanmoins, les informations parviennent à la presse via d’autres sources et les témoignages de riverains se multiplient sur les réseaux sociaux.

 

La dernière perquisition en date, dans le Pas-de-Calais, remonte à ce mercredi midi, à Saint-Nicolas, près d’Arras. Les policiers ont recherché des individus potentiellement radicalisés dans deux logements HLM de la commune. Cette intervention n’a donné lieu à aucune interpellation.

Lundi, les policiers ont investi un hôtel, à Calais. Là encore, aucune interpellation. Toujours en quête de personnes proches du djihadisme, deux perquisitions ont été menées, mardi, à Boulogne-sur-Mer. Deux personnes ont été interpellées pour des faits de rébellion.

Des armes et des explosifs

Dans le Nord, les dernières opérations ont connu plus de « réussite ». Notamment la perquisition de lundi, à Hem, au domicile d’un homme soupçonné de trafic d’armes. Le suspect n’était pas présent mais les policiers ont retrouvé des matières explosives qui pourraient être du C4.

A Lille-Sud, Moulins et La Madeleine, toujours lundi, plusieurs perquisitions ont permis de retrouver des armes selon la Voix du Nord. En revanche, ce mercredi matin, une autre opération de police n’aurait donné lieu à aucune interpellation.

En début de semaine, dans le Nord, les villes de Jeumont et de Quiévrechain ou encore Croix ont, elles aussi, été le théâtre de perquisitions administratives.