Nord: Le propriétaire des explosifs saisis lundi s'est constitué prisonnier

POLICE Les enquêteurs de la police judiciaire de Lille recherchaient l'occupant d'un appartement fouillé lundi...

Olivier Aballain

— 

Lille, le 25 octobre 2012. Contrôle de police.
Lille, le 25 octobre 2012. Contrôle de police. — M.LIBERT/20 MINUTES

La découverte d’explosifs lors d’une perquisition administrative à Hem, lundi matin, continue d’intéresser les enquêteurs de la police judiciaire de Lille. Deux pains d’explosif et des dispositifs détonateurs avaient été découverts, lors de la première vague de perquisitions qui a suivi l’instauration de l’état d’urgence.

Deux personnes ont été interpellées lundi, et un troisième suspect vient de se constituer prisonnier ce mercredi, révèle la Voix du Nord.

>>A lire aussi : Des pains de plastic retrouvés dans la banlieue de Lille

Les enquêteurs avaient mené une perquisition administrative dans la nuit de dimanche à lundi à Hem dans une maison constituée de plusieurs appartements. Selon une source policière, l’opération avait été diligentée dans le cadre d’une « suspicion de détention d’arme à feu ». « Ce n’est pas un dossier en lien avec les attentats de Paris », nous a précisé la même source.

Pains de plastic et « bouchons allumeurs »

Selon un autre proche du dossier, les enquêteurs ont découvert deux pains « pouvant être des pains de C4 », un explosif puissant, ainsi que des bouchons allumeurs extraits de grenades.

Ils étaient depuis à la recherche d’un troisième homme caable de manipuler cet équipement d’artificier. Les enquêteurs français ont même transmis une fiche de « mise en garde » aux autorités belges. L’homme, âgé de 19 ans et né à Roubaix, s’est constitué prisonnier dans l’après-midi de mercredi.