Avec Philippe Starck, Wistiki part à la conquête de l'Ouest

INNOVATION Les Lillois créateurs du porte-clés connecté Wistiki lancent une nouvelle gamme dessinée par le designer Philippe Starck…

Mikael Libert

— 

Les quatre nouveaux Wistiki dessinés par Starck.
Les quatre nouveaux Wistiki dessinés par Starck. — Wistiki

Après l’Europe, les USA. Les trois frères lillois, inventeurs du porte-clés connecté Wistiki, se sont associés au célèbre designer Philippe Starck pour lancer leur nouvelle gamme de produits. Grâce au « Wistiki by Starck », dévoilé a San Francisco, la petite boîte française espère bien mettre un pied, voire deux, sur le marché américain.

Le Wistiki, c’est un petit porte-clés en plastique muni d’un GPS qui, connecté en Bluetooth à un smartphone, permet de retrouver l’objet auquel il est accroché. Depuis sa conception par les frères Lussato, au sein de l’incubateur de l’Edhec, à Croix, le Wistiki a fait du chemin. « Le premier modèle a été vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires », se félicite Hugo Lussato, l’ingénieur de la fratrie.

A l'écoute des clients

Désormais installée à Paris, la société qui compte 25 salariés mise beaucoup sur la recherche et le développement. Le petit carré de plastique va bientôt céder sa place à une nouvelle gamme de quatre nouveaux objets dessinés par Philippe Starck, « très connu et apprécié outre Atlantique ».

Pour créer cette nouvelle gamme, les frères Lussato ont écouté les retours de leurs clients : « Certains voulaient un objet fin pour entrer dans un portefeuille ou encore un médaillon pour accrocher à leur chat », détaille Hugo.

Des recommandations suivies à la lettre. D’ici à mars 2016, il sera possible d’acheter le Wistiki « Voilà ! » pour ne plus perdre ses clés, le « Hopla ! » pour retrouver son portefeuille, « Ta-da ! » un doudou pour enfant, et le « Ahâ ! » pour les animaux de compagnie.

Innovations techniques

« Outre une gamme plus diversifiée, nous avons aussi travaillé sur les matériaux et quelques innovations techniques », précise Hugo. Les nouveaux Wistiki sont faits de matériaux « nobles », la puissance de la sonnerie a été augmentée et il est possible de partager les droits d’accès à son objet connecté si on le prête à quelqu’un.

Les Wistiki by Starck seront vendus 51 euros. A noter que la société s’est engagée à reverser 25 % de ses profits nets à des associations d’aide à l’enfance : « Sur le chiffre d’affaires prévisionnel de 2015, cela représente plus d’un million d’euros », assure Hugo Lussato.