Attentats à Paris: Un imam de Molenbeek raconte l'enfance de Salah Abdeslam

TERRORISME Jamal Habbachich, représentant du conseil consultatif des lieux de culte à Molenbeek, évoque l'enfance du suspect numéro un des attentats terroristes de Paris...

Gilles Durand

— 

Le terroriste présumé Abdeslam Salah.
Le terroriste présumé Abdeslam Salah. — 20 Minutes

De notre envoyé spécial en Belgique

Regrets. Jamal Habbachich a rencontré Salah Abdeslam, le principal suspect qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis les attentats de Paris. Cet imam de Molenbeek raconte comment ce jeune homme, qu’il a connu « à 8-10 ans », a cessé de fréquenter sa mosquée avant de dériver.

Salah Abdeslam a grandi dans le centre de Molenbeek, la commune limitrophe de Bruxelles désignée depuis vendredi comme la principale pourvoyeuse de terroristes en Europe de l’ouest.

>> A lire aussi : A Molenbeek, un imam dénonce « des prédicateurs qui viennent des pays du Golfe »

« Il a fréquenté la mosquée quand il était tout jeune. Ses parents l’avaient inscrit chez nous pour qu’il apprenne l’arabe, raconte Jamal Habbachich. Mais vers 14-15 ans, comme tous les jeunes de son âge, il n’est plus venu. »

Et c’est peut-être là que la société a perdu prise sur le futur suspect numéro un des attentats de Paris. Comme il l’explique plus longuement dans notre reportage sur Molenbeek, Jamal Habbachich estime que la Belgique n’a pas « les infrastructures adéquates pour leur offrir ce qu’ils [les jeunes ados] demandent : qu’on les aide à s’insérer dans la société, par exemple. »