Nord: Les mesures de la préfecture après les attentats de Paris

TERRORISME 20 Minutes fait le point sur les mesures prises par la préfecture et les manifestations annulées dans le Nord…

Gilles Durand

— 

Un enquêteur au Bataclan
Un enquêteur au Bataclan — Christophe Ena/AP/SIPA

Dans le cadre de l’application de la mesure d’état d’urgence décrétée par le président de la République, la préfecture du Nord a annoncé quelques mesures prises après les attentats qui ont eu lieu à Paris, vendredi soir.

Renforcements des contrôles. Des contrôles ont été instaurés sur l’ensemble du réseau des 330 km de frontières du département du Nord, mais aussi aux péages autoroutiers. La mobilisation des policiers et gendarmes, ainsi que des militaires patrouillant dans le cadre du plan Vigipirate, est renforcée avec une attention spéciale portée aux points sensibles du département (lieux de culte, gares et aéroport de Lille-Lesquin). La coopération est renforcée avec les autorités belges.
Les opérateurs de transport public ont été invités à renforcer leurs dispositifs de sécurité et de contrôle.

Manifestations interdites ? Aucune mesure d’interdiction n’a été prise concernant les manifestations programmées ce week-end. Toutefois, de nombreux concerts ou manifestations sportives sont annulés. Sont maintenus notamment le Supercross au stade Pierre-Mauroy (ce samedi soir), le festival du film d’Arras et les matches de rugby du comité des Flandres. Un rassemblement en mémoire des victimes s’est tenu samedi après-midi à Lille avec environ un millier de personnes.

 

Autres décisions. Le couvre-feu n’est pas évoqué mais les voyages et déplacements scolaires sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Un numéro d’appel « grand public » a été activé en préfecture du Nord afin de répondre aux interrogations des élus et des particuliers (03 20 30 58 00).