Lille: Des renforts de poids pour la brigade équestre de police

SÉCURITÉ La brigade de police montée de Lille devient concrète avec l’arrivée de six chevaux…  

Mikael Libert

— 

Les chevaux de la brigade équestre de Lille font connaissance avec leurs nouveaux cavaliers.
Les chevaux de la brigade équestre de Lille font connaissance avec leurs nouveaux cavaliers. — M.Libert / 20 Minutes

Impressionnants renforts de police. Ce mercredi, la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord a pris livraison des six chevaux qui équiperont la brigade équestre nouvellement formée.

Une première en province

Six individus, blancs, âgés de trois à huit ans et originaires du Boulonnais sont arrivés au centre équestre de Ronchin, près de Lille, à bord de différents véhicules. Sur place, de nombreux policiers les attendaient de pied ferme. Sous l’œil satisfait du patron de la police du Nord, Didier Perroudon, les puissants canassons de trait sont descendus presque tranquillement des remorques : « Ça me fait plaisir d’avoir réussi à créer la première brigade équestre en province », déclare-t-il.

 

Lors de cette prise de contact avec leurs montures, les policiers-cavaliers se montrent tout de même impressionnés. Céline Choquet, gardien de la paix, tente de faire entrer Tzigane dans son box : « Il pèse 850 kg, il est presque plus grand que moi mais la première impression est bonne ». Au total, la brigade comptera douze fonctionnaires, sept femmes et cinq hommes, tous cavaliers chevronnés.

Prêts pour l’Euro 2016

Avec ses 1,75m au garrot et sa carrure d’athlète, Tzigane tractait des troncs d’arbres en forêt avant d’entrer dans la police. « Les chevaux vont être formés pour apprendre les techniques de police, explique Christophe Delannoy, le chef de la brigade. La dispersion de foule ou rester calme au milieu des lacrymogènes par exemple ». La durée de cette formation dépend de la réceptivité des chevaux mais Didier Perroudon estime qu’ils seront prêts dès le mois de mai 2016.

Pour les grands événements, comme l’Euro 2016, la brigade équestre pourra être amenée à voyager dans toute la région. « Mais elle sera surtout présente pour des patrouilles régulières à Lille et dans la métropole », assure le DDSP. « C’est un vrai atout en termes de sécurité publique ajoute Céline Choquet. Moi, si je vois un cheval comme ça charger, je m’écarte », plaisante-t-elle.