Lille: Les Nordistes pourraient observer une aurore boréale ce mardi soir

ASTRONOMIE Ce sera vers minuit que les passionnés auront la probabilité la plus forte d’observer une aurore boréale...

Olivier Aballain

— 

Prévision de visibilité des aurores boréales entre 23h et 02h00 du matin
Prévision de visibilité des aurores boréales entre 23h et 02h00 du matin — NOAA

Ça n’arrive pas toutes les nuits. Selon les prévisions de l’agence d’observation astronomique américaine (NOAA), les couche-tard pourraient bien observer une aurore boréale dans la nuit de mardi à mercredi. L’agence produit ses prévisions en fonction des observations réalisées dans l’espace, après une éruption solaire. Les aurores se produisent 2 à 3 jours après une éruption, ce qui permet de les anticiper.

Pourquoi observe-t-on des aurores boréales ?

Ce phénomène couramment observé dans les régions proches des pôles est dû à l’afflux de particules chargées (des protons, notamment) dans l’atmosphère, suite à une tempête solaire importante. Les particules envoyées par le soleil pénètrent par les pôles magnétiques de la Terre, là où le bouclier magnétique terrestre est le moins efficace (le champ est orienté vers le sol).

L’énergie colossale portée par ces particules (qui voyagent à 1.000 km par seconde) excite les composants de l’atmosphère terrestre, qui dissipent cette énergie sous forme de lumière. C’est notamment l’oxygène qui produit la couleur verte prépondérante des aurores polaires couramment observées.

Où observer le phénomène ?

Habituellement, l’effet des particules solaires est invisible au sud du 65e parallèle (au niveau de l’Islande). Mais lorsque le flux est important, les particules descendent au-delà, et c’est ce qui pourrait se produire cette nuit.

Selon le modèle prédictif de la NOAA, seules les régions de l’extrémité nord de la France devraient pouvoir observer les fascinantes traînées vertes, dans la nuit de mardi à mercredi. En juin dernier, quelques passionnés avaient déjà pu observer le phénomène en milieu de nuit, notamment dans le Calvados.

 

A quelle heure vaut-il mieux veiller ?

Cette fois, ce sera vers minuit que les passionnés auront la probabilité la plus forte d’observer une aurore boréale en Nord-Pas-de-Calais (de 23h00 à 02h00 du matin). L’idéal serait alors de se trouver sur un point dégagé, le plus au nord possible. Un observateur placé à Cassel avait ainsi pu y capturer une aurore en mars dernier.

Il vaut également mieux aussi se trouver à un endroit peu éclairé. Dans l’agglomération lilloise, le meilleur spot pourrait être le parc du Héron. Et ce qui est formidable, c’est que le club d’astronomie lillois (CARL) organise justement une observation publique ce mardi soir à 20h, à la ferme du Héron.