Lille: Eva Joly jugée pour diffamation envers l'ancien procureur Courroye

JUSTICE L’Eurodéputée EELV est poursuivie en diffamation après avoir laissé entendre que le magistrat avait ralenti une enquête sur Écomouv…

Olivier Aballain

— 

L'eurodéputée Eva Joly est candidate Europe Ecologie pour les élections européennes du dimanche 25 mai 2014.
L'eurodéputée Eva Joly est candidate Europe Ecologie pour les élections européennes du dimanche 25 mai 2014. — O. Gabriel /20 Minutes

Tout est affaire de sous-entendus. Le tribunal correctionnel de Lille doit juger, ce mardi après-midi, le différend qui oppose Eva Joly à l’ancien procureur de la République à Nanterre, Philippe Courroye. Ce dernier reproche à l’Eurodéputée EELV d’avoir mis en cause son intégrité professionnelle en 2013, dans une déclaration à propos du scandale Ecomouv'.

Ecotaxe : Joly dénonce le contrat avec Ecomouv'

Interrogée sur iTELE au sujet du contrat liant l’État à la société gérant les portiques Écotaxe, Éva Joly avait regretté que le dossier transmis à la justice en 2011 ait abouti à un classement sans suite. « A l’époque, c’était Courroye le procureur [de Nanterre], et rien n’est arrivé », avait déclaré l’ancienne candidate aux élections présidentielles.

« Intégrité professionnelle » mise en cause

« Ces propos mettent en cause l’intégrité professionnelle de ce magistrat », avait réagi Me Olivier Baratelli, avocat de Philippe Courroye. En l’occurrence, le dossier Écomouv' avait été classé sans suite par le successeur de Philippe Courroye à Nanterre, Robert Gelli... avant que ce dernier ne rouvre une enquête.

Philippe Courroye a donc déposé une plainte en diffamation à l’encontre d’Éva Joly et de François-Michel Lambert, député EELV des Bouches-du-Rhône, auteur d’une déclaration similaire sur le « blocage de l’enquête préliminaire » au parquet de Nanterre.

Philippe Courroye, qui a notamment eu en charge une partie de l’affaire Bettencourt, a été nommé, en 2012, avocat général à la cour d’appel de Paris, une mutation qu’il a contestée sans succès.

Il avait porté plainte à Lille, pour éviter que la diffamation ne soit jugée dans le ressort de sa propre cour d’appel.