Ligue 2: L'entraîneur de Valenciennes dérape puis s'excuse après des propos misogynes sur une arbitre

FOOTBALL David Le Frapper a eu des mots très durs envers Stéphanie Frappart à l'issue du match nul vendredii entre Valenciennes et Laval (0-0)

Francois Launay

— 

David Le Frapper, 
l entraîneur du VAFC
David Le Frapper, l entraîneur du VAFC — F.Launay / 20 Minutes

« Quand on est une femme et qu’on arbitre un sport d’homme, c’est compliqué ». C’est en tout cas ce qu’a publiquement déclaré David Le Frapper, l’entraîneur de Valenciennes, à l’issue du match nul concédé vendredi à domicile contre Laval (0-0).

« Elle faisait peut-être du patinage… »

Interrogé sur un penalty oublié pour son équipe par Stéphanie Frappart, l’arbitre de la rencontre, Le Frapper a totalement dégoupillé. « Concernant le penalty (non sifflé), il était bien là mais l’arbitre ne l’a pas vu, elle faisait du patinage peut-être. Quand on est une femme et qu’on arbitre un sport d’homme, c’est compliqué » Des propos sur lesquels n’a pas souhaité réagir Stéphanie Frappart, tenue à son devoir de réserve.

Le Frapper revient s’excuser

Mais rebondissement quelques minutes plus tard. Sentant la grosse polémique monter, le coach nordiste décide de revenir faire son mea culpa en salle de presse. « Mes propos ont dépassé ma pensée. J’en suis désolé. Les femmes ont évidemment un rôle important dans le milieu du football. Je suis profondément déçu, ça ne me ressemble pas. Ces propos sont sortis sous le coup de la déception et de la colère. Je m’excuse auprès de Madame l’arbitre », lâche alors l’entraîneur valenciennois pour éteindre le feu. Pas sûr que cela suffise au vu de la teneur initiale de ses propos…