Calais: L'Etat renforce l'offre de soins pour les migrants

SOCIETE Les recommandations de la mission médicale sur place ont été suivies par le gouvernement…

M.L. avec AFP

— 

La Jungle à Calais.
La Jungle à Calais. — M.Spingler/AP/SIPA

Travailler sur la santé. Vaccinations, amélioration des conditions d’hébergement, consultations médicales : les ministres de l’Intérieur et des Affaires sociales ont annoncé, vendredi, des mesures pour améliorer la prise en charge sanitaire des migrants de Calais.

Mission médicale

Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve et Marisol Touraine ont indiqué qu’ils allaient mettre en œuvre « dès la semaine prochaine », « en relation étroite avec l’ensemble des parties prenantes impliquées sur le terrain », les recommandations d’une mission médicale qui s’est rendue à Calais du 14 au 17 octobre.

Dans ses premières conclusions présentées, vendredi matin, aux acteurs locaux, la mission recommande « d’améliorer les conditions d’hébergement des migrants, déterminantes pour leur état de santé », et de « mener des actions de prévention sur le terrain », selon le communiqué.

Création d'un «véritable pôle de soins de proximité»

Elle propose aussi de « renforcer les moyens de la permanence d’accès aux soins de santé du Centre hospitalier » de Calais. Par ailleurs, le rapport préconise d’installer, au centre d’accueil Jules-Ferry, « un véritable pôle de soins de proximité, en augmentant ses capacités d’accueil et de prise en charge sanitaires » : les consultations médicales, lits, permanence paramédicale 7 jours sur 7.

Toujours vendredi, le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé le déblocage de 50 millions d’euros « sur une période de 6 ans, au profit des projets de développement du territoire » du calaisis. Ainsi, un « un contrat de territoire » sera signé entre les parties « avant la mi-novembre ».