Calais: 800 personnalités appellent à un plan d'urgence pour la «Jungle»

MIGRANTS Elles dénoncent le désengagement des pouvoirs publics dans ce camp…

M.L. avec AFP

— 

Près de 6000 personnes vivent actuellement dans la Jungle de Calais.
Près de 6000 personnes vivent actuellement dans la Jungle de Calais. — Michel Spingler/AP/SIPA

Personnalités mobilisées. Dans un appel publié, mardi, sur le site de Libération, le monde artistique, universitaire ou militant réclame « un large plan d’urgence pour sortir la ''Jungle'' de Calais de l’indignité dans laquelle elle se trouve ».

Les signataires de cet « appel de Calais », parmi lesquels les frères Dardenne, Omar Sy Jeanne Moreau, Benjamin Biolay, Abd al Malik et Enki Bilal, déplorent « un désengagement de la puissance publique » de ce camp informel formé depuis début 2015.

>> Relire l’article : Des migrants de Calais déplacés en jet privé

Gale, viols, violence

Cette zone concentre « cinq à six mille femmes, hommes et enfants, épuisés par un terrible voyage, laissés à eux-mêmes dans des bidonvilles, avec un maigre repas par jour, un accès quasi impossible à une douche ou à des toilettes, une épidémie de gale dévastatrice », rappelle notamment le texte. Sont aussi évoqués des « viols » ou des « enfants laissés à eux-mêmes dans les détritus », des « violences policières presque routinières » et des « ratonnades organisées par des militants d’extrême droite ».

« Une honte » pour le pays

« Au prétexte que des conditions de vie moins inhumaines pourraient produire ''un appel d’air'' envers d’autres réfugiés, le gouvernement de notre pays a décidé de se défausser sur les associations et les bonnes volontés. (…) Ce désengagement de la puissance publique est une honte dans un pays qui même en période de crise, reste la sixième puissance économique mondiale », poursuit le texte.

« Nous avons décidé de prendre la parole tous ensemble pour dire non à la situation réservée à ceux qui sont actuellement les plus démunis de droits en France : les exilés de Calais », expliquent-ils.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, tient ce mardi une conférence de presse sur la situation à Calais avant de se rendre sur place, mercredi.