Lille: Ce que la ville veut faire du parc des Dondaines

ENVIRONNEMENT Le coin de verdure qui borde Euralille va connaître un réaménagement bienvenu...

Olivier Aballain

— 

Le parc des Dondaines, en bordure d'Euralille
Le parc des Dondaines, en bordure d'Euralille — O. Aballain

C’est l’un des seuls confettis de verdure du très minéral quartier Euralille. Il est donc logique que le parc des Dondaines se voie (enfin) offrir un petit lifting. Le réaménagement de ces 4 hectares d’espaces verts, dont le démarrage a été repéré par la Voix du Nord, doit durer plusieurs mois.

Certes le budget de l’opération, 400.000 euros, est vingt fois plus modeste que le grand projet ouvert à un concours de paysagistes en 2012. Mais les délais sont aussi très raccourcis, le projet ayant été conçu en interne. Et le financement est fourni par les crédits « fléchés » issus de la redevance versée par le casino.

Le casino de Lille voulait un bel espace naturel

Le point de départ, c’est justement « l’annexion » de la friche récemment ouverte sur le côté du casino Barrière. « La direction de l’établissement n’était pas opposée, loin de là, à un aménagement naturel », sourit Lise Daleux, adjointe (EELV) aux Espaces Verts.

Dans l’un de ses rapports annuels d’activité, le casino se plaignait d’ailleurs du manque de « qualité » de ses abords, préjudiciable à la fréquentation de son hôtel quatre étoiles. L’espace sera planté d’arbres pour masquer le périphérique, et la ferme des Dondaines toute proche y aménagera deux pâtures pour ses animaux.

Une respiration bienvenue pour cet espace pédagogique dont la fréquentation a plus que triplé (de 15.000 à 50.000 visiteurs par an) en moins de 3 ans. « Il y aura davantage d’animaux », annonce l’adjointe. Dans la partie centrale, une plaine de jeu (c’est très en vogue) sera également aménagée, par exemple pour y faire du cerf-volant. Quant à la partie basse du parc, un peu trop arborée et dévolue aux déjections canines, elle sera légèrement éclaircie et davantage consacrée aux « familles ».

Des espaces de « culture potagère » pourraient également être aménagés ultérieurement sur certains secteurs du parc agrandi. La ferme des Dondaines n’aura jamais aussi bien porté son nom.

La roue tourne

Ironie de l'histoire, le réaménagement des Dondaines porté par Lise Daleux est financé par les taxes perçues sur les activités d'un casino dont l'existence même a été maintes fois combattue par le groupe EELV.