Régionales 2015: Les candidats du Nord-Pas-de-Calais Picardie se battent pour passer à la télé

POLITIQUE Plusieurs têtes de listes se plaignent du manque d’équité dans l’exposition médiatique qui leur est consacrée…

Mikael Libert

— 

Illustration d'une personne devant la télévision
Illustration d'une personne devant la télévision — LODI FRANCK/SIPA

C’est vraiment trop injuste. Le candidat du PS et celui des Républicains (LR) ne sont pas contents. Chacun de son côté, ils se plaignent du temps d’antenne accordé à leurs adversaires par les médias télévisés.

Un rétablissement de l'équilibre

C’est tout d’abord Xavier Bertrand (LR) qui a ouvert le bal des protestations, jeudi. L’élu picard s’est fendu d’une lettre à France 2, dans laquelle il fustige la chaîne publique d’avoir invité Marine Le Pen, candidate du FN, dans l’émission « Des Paroles et des Actes » qui sera diffusée le 22 octobre.

Dans sa lettre, publiée sur Twitter, l’ancien ministre annonce que « Le service public est garant d’une exposition équilibrée des candidats » et réclame un rétablissement de cet équilibre. En réponse à cela, le FN a publié un communiqué dans lequel il se moque des « pleurnicheries » de Xavier Bertrand.

Il cite sans le citer «Le Petit journal»

Ce vendredi, c’était au tour de Pierre de Saintignon, le candidat socialiste, de monter au créneau. Armé de chiffres présentés dans l’émission de Canal +, le Petit journal, l’élu lillois a écrit au Conseil supérieur de l’audiovisuel pour lui demander « solennellement » de « rappeler les règles d’équité à chacun des médias audiovisuels ». Le communiqué de presse du candidat socialiste précise que, depuis le 18 juin Marine le Pen a bénéficié d’une couverture d’antenne de 4h20 et Xavier Bertrand de 4h35. Il omet toutefois de mentionner le chiffre qui se rapporte à lui.

Contacté par 20 Minutes, le CSA explique que la règle d’équité en période électorale ne s’applique pas encore puisque l’on est à plus de six semaines du premier tour. Hors période électorale, il existe aussi une règle pour garantir le pluralisme. Cependant celle-ci ne s’applique pas aux personnes mais aux partis. Ainsi, les chiffres avancés par Pierre de Saintignon sont faussés.

Les Républicains loin devant le FN

Les dernières données disponibles auprès du CSA sont celles du mois de juin 2015. Les chiffres annoncés sont en minutes d’intervention sur les chaînes de télévision françaises pour le FN, le PS et LR. Arrive en dernière position le Front national qui cumule 577,2 minutes. En second arrive le Parti socialiste avec 3075 minutes. Le premier en temps d’antenne est LR avec un cumul de 3882,6 minutes.