Ligue 1 : Ce que doit faire le LOSC pour enfin lancer sa saison

FOOTBALL Le club, douzième de Ligue 1, se déplace samedi à Guingamp (20h)...

Francois Launay

— 

Baptiste Guillaume, l'attaquant du LOSC, n'a toujours marqué depuis le début de saison
Baptiste Guillaume, l'attaquant du LOSC, n'a toujours marqué depuis le début de saison — P.HUGUEN/AFP

Retour au boulot. Après une trêve internationale de deux semaines, le LOSC revient sur les terrains de Ligue 1 samedi à Guingamp. Jusque mi-novembre et une nouvelle trêve, le club lillois va se coltiner cinq matchs d’affilée (Guingamp, Marseille, Troyes en coupe de la Ligue, Nice et Bastia). Idéal pour enfin lancer sa saison à condition de respecter certains fondamentaux.

A l’extérieur, tu gagneras 

Quatre matchs à l’extérieur, trois nuls et une défaite. Si le bilan du LOSC hors de ses bases n’est pas dramatique, il est toujours vierge d’une victoire. Il est temps d’y remédier en s’imposant ce samedi à Guingamp, histoire d’enchaîner un deuxième succès d’affilée pour la première fois de la saison.

En tant que recrue, tu marqueras

Guirassy, Tallo, Guillaume, Bauthéac, Nangis et Benzia. Cet été, le club lillois a recruté six joueurs offensifs pour faire trembler les filets. Bilan des courses : aucune recrue n’a marqué. C’est le moment de se réveiller, histoire ne pas faire passer les recruteurs lillois pour des aveugles.


Des cartons, tu prendras moins 

Vingt-quatre cartons jaunes en dix matchs. Juste derrière le Gazelec Ajaccio (26), le LOSC (qui a aussi pris un carton rouge) est la deuxième équipe la plus avertie de Ligue 1. Ce serait bien d’y aller désormais mollo sur les tacles pour ne pas s’affaiblir. Exemple ce week-end où Lille sera privé de Mavuba, Bauthéac et Corchia, tous suspendus.

Un gros, tu taperas 

Deux victoires contre le Gazelec, dernier de Ligue 1, et face à Montpellier (18e). Ce n’est pas ça qui va permettre au LOSC de marquer les esprits. Si Lille a déjà joué de grosses cylindrées (ou présumées comme telles) depuis début août (Paris, Lyon, Monaco, Bordeaux), il n’en a battu aucune. Un succès contre Marseille voire une victoire chez le Nice de Ben Arfa aurait tout de suite un peu plus de gueule.