Le commerce au centre des attentions

©2007 20 minutes

— 

Aller-retour pour Euralille. Le développement des galeries dans le centre-ville parachève la mutation entamée en 1994 à l'arrivée du centre commercial. Après le pas­sage des Tanneurs ouvert en mai 2004 et l'inauguration des Galeries Lafayette prévu en septembre, un nouveau centre com­mer­cial pourrait, selon nos informations, être implanté en plein centre-ville.

Autant de concurrents pour Euralille, « entré en adolescence », selon l'élu municipal délégué au commerce, Jac­ques Mutez (PRG). « Ce cen­tre a eu un rôle fantastique pour le commerce lillois. Au­jour­d'hui, il doit de nouveau trouver sa place. » Et l'élu d'évoquer un « recentrage pos­sible sur les loisirs » pour Euralille, proche du futur casino. Christophe Nourtier, directeur du centre commercial, préfère « ne pas s'exprimer » sur ce recentrage, tout comme il reste discret sur l'uti­lisation des 4 500 m2 libérés par le départ de Pla­net Saturn en octobre 2006... « Nous n'avons aucune inqué­tude, car les enseignes lancent chez nous des concepts de pointe. Et puis nous avons 73 % de clientèle en commun avec le centre-ville. Si les galeries attirent plus de clients, nous en profi­te­rons. »

Reste que la vogue du centre-ville ? on attend la réouverture du passage de l'Opéra (anciennement Eurodif) et l'occupation à terme de l'immeuble Plazza, rue nationale ? ne fait pas que des heureux : les commerçants indépendants risquent l'asphyxie suite à l'envolée des loyers. « C'est un vrai problème, souligne Jacques Mu­tez. Nous devrons intervenir pour limiter la hausse des prix. »