Nord: La nappe de pollution stabilisée autour de l'épave

ENVIRONNEMENT Le risque pour les côtes Françaises n’est pas encore écarté…

Mikaël Libert

— 

Des navires de la Marine nationale sont arrivés sur zone.
Des navires de la Marine nationale sont arrivés sur zone. — O.Nicolas/Marine Nationale

Mesures préventives. Des moyens aériens et nautiques ont été déployés pour contrer une éventuelle arrivée de la nappe de pollution aux abords des côtes Françaises suite au naufrage d’un cargo Néerlandais au large de la Belgique.

Entre 100 et 200 tonnes d’hydrocarbures se sont répandues en mer suite à une collision entre un cargo et un méthanier au large de Zeebruges, en Belgique, mardi matin. Les autorités belges ont dépêché d’importants moyens sur place pour procéder au pompage du fioul. Cependant, en fonction des vents, il n’est pas exclu que la pollution gagne les côtes de la région Nord-Pas-de-Calais.

Moyens nautiques et aériens

La préfecture maritime de la Manche a donc dépêché, dans le secteur, un bâtiment d’assistance, de soutien et de dépollution ainsi qu’un patrouilleur de la Marine nationale. Les deux navires sont actuellement prépositionnés à Dunkerque. Par ailleurs, un hélicoptère de la Marine nationale effectue des vols d’observation afin d’anticiper les mouvements de la nappe de pollution.

>> Relire notre article sur l’exercice anti pollution dans le Pas-de-Calais

Les vols d’observation effectués par les autorités belges montraient, ce mercredi matin, que les hydrocarbures étaient stabilisés autour de l’épave du cargo néerlandais. Néanmoins, le risque pour le littoral Français reste d’actualité tant que les opérations de pompage ne sont pas terminées.