Hazebrouck: Des machines pour aspirer les chiens qui souillent la voie publique

PROPRETÉ Une menace de taille plane au-dessus de la tête des canidés dont le sens civique est peu développé…

Mikael Libert

— 

La campagne de communication de la ville d'Hazebrouck contre les crottes de chiens.
La campagne de communication de la ville d'Hazebrouck contre les crottes de chiens. — DR

Une solution radicale. La ville d’Hazebrouck, dans le Nord, en a assez de voir ses trottoirs souillés par les crottes de vilains clébards sans scrupule. Pour lutter contre cet odorant fléau, la municipalité menace d’aspirer les auteurs de colombins urbains.

La prévention avant la sanction

La menace a d’abord pris la forme d’une campagne d’affichage dans les rues de la ville comme le révélait la Voix du Nord. Ainsi, les propriétaires de chiens ne pourront pas dire qu’ils n’étaient pas prévenus. Et donc, sur ces affiches, on peut voir des agents municipaux lourdement armés d’aspirateurs à déchets « Glutton » spécialement adaptés pour la chasse aux canidés. La photo montre d’ailleurs un chien de race indéterminée, à moitié englouti par la machine, comme aurait pu le faire un gros serpent.

La population s'insurge

Face a ce problème récurrent de propreté, la municipalité entend faire, une dernière fois, appel au sens civique des propriétaires de toutous. « On ne doit tout de même pas en arriver là ? », interroge de manière rhétorique le slogan inscrit sur l’affiche.

Et la question fait débat sur les réseaux sociaux. Certains dénoncent le manque d’espaces verts pour y emmener leurs animaux se soulager, d’autres évoquent la rareté des distributeurs de sacs à crottes. On y voit aussi les défenseurs des bêtes proposer de s’en prendre aux maîtres plutôt qu’à leurs bestioles.

Aucune solution pacifique ?

Face à ces attaques, la mairie reste de marbre. Elle annonce la distribution gratuite de sachets à déjections et la mise en place de distributeurs supplémentaires dans les rues. Reste à savoir si la mairie mettra réellement en œuvre ses aspirateurs à chiens dans l’hypothèse où le problème des crottes ne trouverait pas de solution pacifique.