Pas-de-Calais: Cinq mois de prison avec sursis pour avoir simulé la disparition de son fils

JUSTICE La mère qui avait caché chez elle Kylian, son fils de 10 ans, faisant croire à une disparation, a écopé de cinq mois de prison avec sursis…

G.D.

— 

Le Portel, où l'enfant était caché, chez sa mère.
Le Portel, où l'enfant était caché, chez sa mère. — Google Maps

Cinq mois de prison avec sursis avec travaux d’intérêt généraux. Le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer a condamné, ce jeudi, la mère du jeune Kylian, qui avait caché son fils pendant cinq jours, en août, pour lui éviter de retourner dans sa famille d’accueil, rapporte La Voix du Nord.

Une fugue montée de toute pièce

L’affaire avait démarré par un appel à témoin pour disparition. Le 14 août, Erika, une mère de famille du Portel, avait déclaré aux autorités la disparition de son fils âgé de 10 ans.

Elle assurait qu’il avait fugué après une visite au centre social à Saint-Martin-Boulogne. Au moment des faits, l’enfant était placé dans une famille d’accueil suite à une décision de justice. Une forte mobilisation s’était mise en place pour retrouver le petit garçon qui était en fait caché au domicile de sa mère.

« Je n’ai pas su faire marche arrière »

La mère s’est expliquée sur les circonstances qui l’ont poussée à mentir et elle a présenté ses excuses. « Quand j’ai trouvé mon fils devant chez moi en train de pleurer, je n’ai pas su comment réagir, a-t-elle déclaré à la barre. Je n’ai pas osé l’emmener au commissariat, il m’a supplié de ne pas le faire. Donc j’ai préféré le garder. Une fois que l’affaire s’est mise en route, je n’ai pas su faire marche arrière. »

Lors d’une première perquisition, les policiers n’avaient pas trouvé Kylian car il était caché dans un lit banquette sur laquelle sa mère était assise.