Lille: Des syndicalistes de la SNCF dénoncent la suppression du contrôle d'accès au quai

SOCIAL La suppression d’une équipe d’agents d’accueil à l’embarquement à Lille Flandres provoque la colère de la CGT-cheminots…

Gilles Durand

— 

Les cheminots de la CGT ont manifesté leur mécontentement jusque dans la gare de Lille Flandres.
Les cheminots de la CGT ont manifesté leur mécontentement jusque dans la gare de Lille Flandres. — G. Durand / 20 Minutes

Le contrôle à l’embarquement va-t-il prendre fin à la gare de Lille Flandres ? En ce jeudi de mobilisation syndicale, la CGT dénonce particulièrement ce projet de la SNCF, surtout dans le contexte de l’attentat déjoué dans le Thalys, fin août. Jusqu’alors, il fallait parfois montrer patte blanche c’est-à-dire un billet - pour avoir accès au quai.

Une équipe de 13 personnes supprimée

« Cette tentative d’attentat avait mis en lumière le manque de contrôle à l’accès des trains. Or, la direction nous informe de la suppression d’une équipe de 13 agents d’accueil pour l’embarquement dans les gares de Lille Flandres », proteste un délégué CGT. En tout, ce sont les postes de 24 cheminots, chargés aussi de l’information ou de l’expédition des trains, qui doivent être supprimés sur les deux gares de Lille.

La moitié des TER ne circulent pas

La CGT réclame le maintien de ces équipes de surveillance. « Elles permettent une première vérification utile avant l’entrée dans les trains, poursuit le délégué syndical. C’est un leurre de faire croire aux usagers qu’il suffirait de mettre en place un « numéro national de signalement des situations anormales » pour sécuriser les trains ».

Contactée, la direction régionale de la SNCF assure que « la suppression de ces postes est compensée par la création de 24 autres postes, dès à présent » avec « l’assurance que chacun occupera un poste au sein des missions d’accueil des clients, de vente, de « back office » et de relation clients à distance ».

Aucun résultat sur la fraude

Par ailleurs, la SNCF précise que « les agents d’escale, qui composent cette équipe, ne sont pas autorisés à contrôler le contenu des sacs et bagages des voyageurs » et que « cette mission spécifique et ponctuelle d’accueil embarquement mise en place à Lille n’a pas permis d’obtenir les résultats escomptés sur la fraude ».

Circulation de la moitié des TER

La gare de Lille Flandres a néanmoins été temporairement occupée, ce jeudi aux alentours de midi, par une manifestation d’une cinquantaine de cheminots en grève. Le trafic des TER a, par ailleurs, été perturbé durant la journée, avec seulement la moitié des trains en circulation. Le mouvement de grève qui a démarré, mercredi soir, doit se terminer, vendredi matin.

Usagers en colère. En marge de la grève et des manifestations des cheminots, quinze collectifs et associations d’usagers de la SNCF organisent une grève de présentation du billet, ce jeudi et vendredi. Symboliquement, ils utiliseront un billet unique qui revendique le droit du « triple A : voyager Assis, A l’heure et Avertis ».