Martine Aubry se paie Emmanuel Macron et Michel Sapin

POLITIQUE La maire (PS) de Lille a indiqué en «avoir ras le bol» des déclarations du ministre de l'Économie...

Olivier Aballain

— 

Martine Aubry lors de la présentation de l'installation d'un centre de service d'IBM au sein d'Euratechnologie à Lille, le 24 juin 2013.
Martine Aubry lors de la présentation de l'installation d'un centre de service d'IBM au sein d'Euratechnologie à Lille, le 24 juin 2013. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

Martine Aubry a choisi de faire une rentrée fracassante. Et c’est Emmanuel Macron qui en fait les frais le premier. Interrogée sur les dernières déclarations du ministre de l’Économie à propos du statut des fonctionnaires, la maire de Lille a embrayé tout de suite : « Macron, comment dire... Ras-le-bol. Il faut qu’il mette toute son énergie et les talents qu’il a, sans doute, à améliorer la situation. »

Martine Aubry se dit aussi exaspérée par « l’arrogance » et « l’ignorance « des déclarations d'Emmanuel Macron et Michel Sapin (ministre des Finances). « J’entends dire que la complexité du Code du travail freine l’emploi, a-t-elle poursuivi. Ces positions, dans les années 1970, même les patrons les plus durs, au CNPF, n’osaient pas les tenir. Je leur conseille de jeter un coup d’œil au Code fiscal et au Code de la construction, qui, eux, sont complexes. Voilà du travail pour Macron et Sapin. »

« Le sujet, c'est relancer la demande »

Pour elle, « le sujet c’est de relancer la demande, après avoir pris des mesures en faveur de l’offre [les entreprises]. C'est même Moody’s [une agence de notation] qui le dit, que la croissance est trop faible. Ce ne sont pas des soi-disant gauchos du Parti Socialiste.»

Regrette-t-elle, alors, d'avoir signé une motion commune avec Manuel Valls au congrès du PS ? «Pas du tout. La question que je pose aujourd’hui au Premier ministre c’est : “Comment avez-vous pu signer ce que vous avez signé [dans la motion majoritaire au PS], et aujourd’hui dire que vous n’allez pas respecter ce que vous avez signé ?” ».