Le corps enseignant cerné par une étude

©2007 20 minutes

— 

Certains enseignants préfèrent rester discrets. Une enquête sur leur engagement citoyen, menée pour le CNRS par le Ceraps de Lille, a soulevé l'ire de trois syndicats enseignants. FO, la CGT et le Snetaa dénoncent « une intrusion dans la vie privée » : le questionnaire anonyme, envoyé à 7 500 enseignants au hasard sur les 50 000 de l'académie, leur demande leurs opinions politiques, leur engagement associatif, leur religion...

Frédéric Sawicki, directeur du Ceraps, explique que « c'est une étude scientifique normale. Nous cherchons à mieux connaître le corps enseignant, et notamment savoir si son supposé glissement à droite est réel. » Mais au syndicat FO on s'inquiète : « Ce questionnaire a sûrement été commandé en haut lieu. Vu les renseignements demandés, il est facile de faire des recoupements pour identifier ceux qui répondent. » Michel Devred, secrétaire académique du syndicat Snes, fait, lui, confiance au Ceraps, « un organisme reconnu, qui produit souvent des études de ce type ». Plus de deux mille enseignants ont d'ailleurs déjà répondu en trois semaines. « Heureusement, souffle Frédéric Sawicki. Grâce à eux, nous avons déjà de quoi produire une étude. »