Mise en examen des agresseurs racistes de Faches-Thumesnil

©2007 20 minutes

— 

Le parquet de Lille progresse dans l'enquête sur l'agression d'une famille d'origine marocaine à Faches-Thumesnil en décembre 2005. Hier, le juge d'instruction a mis en examen les neufs prévenus. Quatre pour « violences avec arme, en réunion et à caractère raciste », les cinq autres pour « non empêchement d'un crime ». Après l'arrestation de quatre nouvelles personnes mardi, le juge avait décidé hier de procéder à l'ensemble des auditions pour prononcer les mises en examen. Un des prévenus est membre des Dogues Virage Est, une branche de supporters du Losc. Dans cette affaire, la thèse du groupuscule néonazi paraît de plus en plus crédible. Chez l'un des deux gendarmes mis en cause, les enquêteurs de la sûreté urbaine ont ainsi retrouvé des insignes, des drapeaux nazis ainsi que des photos le montrant, en costume d'époque, en train d'adresser des saluts hitlériens. C'est notamment à partir de ces éléments que la police a pu procéder à la seconde série d'interpellations mardi. Les quatre principaux prévenus risquent dix ans de prison.