Lille: Jacques Richir, principal allié centriste de Martine Aubry, a quitté le Modem

INFO «20 MINUTES» Le principal allié centriste de Martine Aubry n'adhère plus au parti de François Bayrou...

Olivier Aballain
— 
Jacques Richir, fin août 2015.
Jacques Richir, fin août 2015. — O. Aballain

Il y a un élu Modem de moins dans la majorité de Martine Aubry à Lille. La direction nordiste du parti de François Bayrou a confirmé à 20 Minutes, ce jeudi, que Jacques Richir n’était officiellement plus adhérent au Modem.

Ce dernier reste un élu pivot du groupe « Socialiste, Démocrate, Radical, Citoyen et Personnalité ». Mais dans la majorité municipale, seuls Catherine Morell-Sampol et didier Joseph-François sont encore encartés Modem.

Ce n’est certes pas une surprise : Jacques Richir n’était plus vraiment en accord, depuis 2013, avec l’orientation d'alliance à droite prise par François Bayrou.

Une alliance scellée en 2008

L’élection de Jacques Richir à Lille en 2008, sur la liste de Martine Aubry, avait pourtant scellé un attelage Modem-PS qui n’avait pas pu se faire au plan national. Cette alliance au centre avait d’ailleurs fait grincer quelques dents du côté des alliés « traditionnels » du PS à Lille, chez EELV et au Parti communiste.

Cette fois la parenthèse est refermée. L’alliance municipale avait néanmoins été reconduite de fait, en 2014. Alors que le parti de François Bayrou s’était déjà éloigné du PS, aucun candidat Modem ne s’était présenté face à Martine Aubry dans la capitale des Flandres.

Remplacé en juin à la tête du Modem lillois

Selon nos informations, c’est dans la foulée de cette élection municipale que Jacques Richir a décidé de ne pas renouveler sa carte d’adhérent. « Il n’avait plus sa carte depuis 18 mois », confie Frédéric Lefebvre, président du Modem Nord.

Le nouveau patron du modem lillois, Christophe Drugy, conseiller de quartier, précise que Jacques Richir est «toujours centriste» et «restera le chef de file des Démocrates au conseil municipal». Jacques Richir, lui, reste discret sur sa décision.

MAJ 16H55: Précisions et réaction de Christophe Drugy