Migrants: Deux journalistes français interpellés sur un site SNCF de Calais

SOCIÉTÉ Ils accompagnaient des migrants qui tentaient de rejoindre l’Angleterre…

M.L. avec AFP

— 

Un migrant franchit une barrière pour accéder au site d'Eurotunnel, à Calais, en août 2015.
Un migrant franchit une barrière pour accéder au site d'Eurotunnel, à Calais, en août 2015. — Emilio Morenatti/AP/SIPA

Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux journalistes indépendants ont été interpellés après s’être introduits sur le site SNCF de Calais-Fréthun en compagnie de migrants.

Une plainte déposée

« Vers 2h, deux journalistes indépendants accompagnant des migrants sont entrés sur le site sécurisé de Réseau ferré de France », a affirmé la préfecture du Pas-de-Calais, précisant que « le fait d’entrer illégalement sur un site constitue une infraction ». Une plainte a d’ailleurs été déposée par la police ferroviaire de la SNCF.

« Ils ont commis un délit, mais vu qu’il est commis par plusieurs personnes » depuis plusieurs mois, il y a peu de chance que des poursuites soient entamées, a avancé le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi, lequel attend de se faire transmettre la procédure pour pouvoir se prononcer définitivement.

Entendus librement par les forces de l’ordre, les journalistes ont été relâchés en tout début de matinée. Pigistes, les deux Français préparaient un sujet qu’ils souhaitaient vendre ensuite à la presse. « Ils ont affirmé ne travailler pour aucun organe de presse en particulier » a encore déclaré le procureur de Boulogne-sur-Mer.

« A ma connaissance, c’est la première fois. Les journalistes s’arrêtaient à la limite du site cet été », a indiqué une porte-parole du groupe d’Eurotunnel.