Lille: L'Opéra met en place une bourse aux billets

CULTURE Ce service permet d’échanger ou de revendre des places de manière sécurisée…

Mikael Libert

— 

La plateforme web de revente de billets.
La plateforme web de revente de billets. — M.Libert/20 Minutes

L’Opéra mise sur la bourse. Depuis peu, une bourse aux billets officielle a été mise en place via une plateforme Web gérée par Zepass.com.

Le service a été lancé sans tambours ni trompettes à l’occasion de la première représentation de Madame Butterfly, en mai dernier. L’idée a germé dans la tête d’Anne-Sophie Simmonds, la responsable de la billetterie : « Il y avait une vraie demande du public. Les spectateurs achètent parfois leurs places des mois à l’avance sans avoir forcément de visibilité sur leur emploi du temps », explique-t-elle.

Contre la spéculation

Déjà adopté par de nombreuses structures, comme l’OM ou l’Olympia, le système est une plateforme Web de mise en relation entre particuliers. « Nous garantissons le paiement sécurisé et le fait qu’il n’y aura pas de spéculation sur le prix des places », poursuit Anne-Sophie Simmonds. D’ailleurs, cette dernière confie avoir déjà trouvé des billets en vente sur internet à des tarifs plus élevés qu’en billetterie.

Pour revendre une place, rien de plus simple. Un lien est proposé depuis la page officielle de l’Opéra. Il suffit de le suivre, de remplir une annonce et d’attendre qu’un amateur d’opéra morde à l’hameçon. Pour les e-billets, on peut même espérer trouver preneur jusqu’à une heure avant le début de la représentation. Il est aussi possible de créer des alertes pour des spectacles en particulier.

Eviter les sièges vides

La démarche est gratuite pour le vendeur et l’acheteur ne paye aucune commission : « C’est un service que nous proposons pour simplifier la vie des spectateurs. Ça devrait aussi nous éviter d’avoir des sièges vides sur des spectacles à guichets fermés », déclare Anne-Sophie Simmonds.