Nord: L'usine PSA de Valenciennes peine à suivre l'augmentation des ventes

ECONOMIE Les ventes du constructeur PSA sont tellement bonnes depuis le début d’année, que le site de Valenciennes a du mal à fournir les boîtes de vitesse, selon la CGT…

Gilles Durand

— 

L'enseigne de PSA (Archives).
L'enseigne de PSA (Archives). — A. Gelebart / 20 Minutes

« Depuis le début d’année, les ventes du groupe PSA sont reparties à la hausse, résultat ça coince ! ». Ce constat paradoxal fait bondir la CGT de l’usine valenciennoise, chargée de fabriquer les boîtes de vitesse de certains modèles.

« Une flexibilité qui ne passe plus »

Le syndicat dénonce un manque d’anticipation et « une flexibilité qui ne passe plus ». « Le vendredi 21 août, les ouvriers ont appris qu’ils devaient venir travailler le lendemain pour pallier le manque de stock », raconte la CGT. Une décision qui ne sera finalement pas appliquée devant une menace de grève.

« La politique de stocks zéro et les économies drastiques à tout niveau sont suicidaires », selon la CGT. Bref, la reprise de la production poserait aussi des problèmes, car « le parc machine est dans un état déplorable ».

La production augmente de 10 %

« Je n’ai pas entendu parler de problème d’approvisionnement », s’étonne la direction nationale de PSA qui avoue qu’il est « difficile d’anticiper dans un monde économique où règne l’incertitude » et que « le stockage coûte très cher ».

Il est vrai que le deuxième trimestre a vu une augmentation de la production de voitures sur le marché européen. PSA avait annoncé, en avril, une augmentation de 10 % par rapport aux volumes initialement prévus d’ici à fin août 2015, soit plus de 60.000 véhicules supplémentaires. Et l’embellie semble perdurer en ce début de second semestre.

Equipe de renfort

A Valenciennes, la direction a finalement décidé de mettre en place une équipe de renfort le week-end à partir du 2 octobre, « sur la base du volontariat », précise le service communication du site. Entre 15 et 20 intérimaires vont également être recrutés pour renforcer les lignes de production.

Par ailleurs, cette reprise d’activité a également permis la création d’une équipe week-end à Mulhouse avec l’embauche de 750 intérimaires.