MyFerryLink: Les deux bateaux occupés ont été libérés

TRANSPORT Le « Berlioz » et le « Rodin » étaient occupés depuis la fin du mois de juin…

M.L. avec AFP

— 

Un navire de la compagnie My Ferry Link entre au port de Calais.
Un navire de la compagnie My Ferry Link entre au port de Calais. — M.Libert/20 Minutes

Comme prévu dans le protocole d’accord signé lundi, les marins de la Scop SeaFrance ont libéré, ce mercredi, les deux ferries qu’ils occupaient au port de Calais depuis fin juin.

Libérés et en bon état

Mercredi, en fin de matinée, les huissiers de la Scop et d’Eurotunnel ont quitté le « Berlioz » et le « Rodin » après avoir constaté qu’aucun marin de la Scop n’était présent à bord. Leur état est bon, selon le correspondant de l’AFP qui a pu monter à bord.

La libération des bateaux était la principale condition de l’application de l’accord conclu, lundi, entre le liquidateur, Eurotunnel, DFDS et le Syndicat Maritime Nord, majoritaire au sein de la Scop.

Pour y comprendre quelque chose au « feuilleton » SeaFrance

Une vingtaine d’agents de sécurité, employés par une filiale d’Eurotunnel, Euro Transmanche, assuraient, mercredi, la surveillance des deux bateaux. Il s’agit d’anciens salariés de la Scop, et leur contrat de surveillance avec Euro Transmanche s’arrête le 22 septembre, ont-ils expliqué au correspondant de l’AFP.

Concernant les bateaux, « le processus de restitution va prendre deux jours, ce qui est la procédure normale de transfert dans le maritime », a indiqué à l’AFP une porte-parole d’Eurotunnel. « Il faut comparer un bateau à un objet complexe qui, lorsqu’il est transféré, fait l’objet d’un certain nombre d’expertises » sur son état, a-t-elle ajouté.