Nord: Des feux sur l'autoroute... pour réduire les bouchons !

ROUTES La direction des routes espère réduire la durée des fortes congestions de 30 minutes...

Olivier Aballain

— 

Photomontage du dispositif tel qu'il sera installé.
Photomontage du dispositif tel qu'il sera installé. — DIR Nord

Aux grands maux les grands remèdes. La direction interrégionale des routes (DIR) a allumé un vrai « contre-feu » anti-bouchon sur l’autoroute A25. Son arme secrète, pour réduire les embouteillages aux abords de la métropole lilloise ? Un feu rouge débrayable, installé à l’entrée de l’autoroute sur la bretelle n°8 (La Chapelle d’Armentières).

A relire : Notre article annonçant le test des feux rouges sur l’A25

Baptisé « modulation dynamique d’accès » (MDA), le dispositif se déclenche automatiquement pour restreindre l’accès à l’autoroute vers Lille, lorsque la circulation devient trop dense. En assurant un « tampon » de 5 à 25 secondes (selon les besoins), le feu rouge permet de réguler le trafic en stabilisant l’écoulement des véhicules qui s’y insèrent.

Vers une modulation des limitations de vitesse

La direction des routes a pu tester la « MDA » avec succès pendant tout le mois d’août, même si la faible circulation n’a déclenché le nouveau système qu’épisodiquement. L’efficacité technique sera encore suivie de près pendant les 4 prochains mois, à l’aide d’un « comité indépendant » dont les premiers retours sont attendus en octobre.

Mais ce n’est que le premier étage de la fusée : dès le mois de janvier, la DIR compte mettre en place un système similaire de modulation des limitations de vitesse entre les bretelles 12 (Meteren) et 7 (La Bassée). En cas de trafic dense, la vitesse pourra être abaissée à 90 km/h pour limiter les à-coups qui « aggravent la congestion » en favorisant les accidents.

A terme, les autorités espèrent « réduire de 30 minutes la durée des fortes congestions aux heures de pointe ».