Losc: Sofiane Boufal débloque le compteur des Lillois

FOOTBALL Les Lillois ont obtenu leur premier succès de la saison face au Gazélec Ajaccio à l’issue d’un match peu enthousiasmant…

G.D. avec AFP

— 

Le milieu de terrain lillois, Sofiane Boufal, après son but face au Gazélec Ajaccio, le  29 août 2015, au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq.
Le milieu de terrain lillois, Sofiane Boufal, après son but face au Gazélec Ajaccio, le 29 août 2015, au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq. — AFP

« Il faut s’excuser auprès de notre public pour la très mauvaise prestation de notre équipe en deuxième mi-temps. On avait peut-être peur de ne pas pouvoir gagner… » Peu enthousiaste, l’entraîneur lillois Hervé Renard reconnaissait qu’il restait encore du travail après la première victoire des siens (1-0), samedi soir.

La grande influence de Boufal

Lille a enfin débloqué les compteurs face au promu Ajaccio, lors de la 4e journée de championnat. Et ce n’est sûrement pas un hasard si ce premier but de la saison a été inscrit par le nouveau meneur de jeu, Sofiane Boufal (23e), d’un superbe geste technique. La petite perle lilloise avait déjà montré sa grande influence lors des trois premiers matches.

« Il a été efficace et a fait preuve de beaucoup plus de simplicité que face à Bordeaux, souligne Hervé Renard. Mais il n’a pas été assez entouré. Il faut progresser dans l’animation offensive, aussi dans l’entrejeu. Il y a encore beaucoup de travail. On est solide physiquement, mais trop moyen techniquement… »

Velléités offensives

Point positif : les Lillois ont montré depuis le début de la saison des velléités offensives auxquels les supporteurs n’étaient plus habitués depuis deux saisons. Reste à concrétiser les intentions. « C’est vrai qu’offensivement on n’est pas encore très efficace, mais on peut s’appuyer sur une bonne base défensive », note Mounir Obbadi.

Grâce à ce succès, les hommes d’Hervé Renard remontent à la 13e place avec 5 points. Une bouffée d’oxygène avant un mois de septembre qui s’annonce périlleux. Pour cause d’Eurobasket au stade Pierre-Mauroy, trois déplacements à Lyon, Rennes et Reims attendent les Lillois.