Roubaix: La «chambre du surendettement» vers une liquidation judiciaire

SOCIAL L'association Cresus, qui s'occupait des particuliers surendettés, risque d'être placée en liquidation judiciaire...

Olivier Aballain

— 

Illustration de billets d'Euros. Lyon, le 29 décembre 2012. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Illustration de billets d'Euros. Lyon, le 29 décembre 2012. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

L’association assistait plusieurs milliers de foyers surendettés par an. Victime de la baisse des subventions, la Chambre régionale du surendettement social (Cresus) devrait être mise en liquidation judiciaire le 4 septembre. Basée à Roubaix, Crésus employait encore 10 personnes, selon la Voix du Nord, qui a révélé l’information ce jeudi.

Baisses de subvention à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos

L’association aidait les particuliers surendettés à réduire leurs remboursements, tout en limitant les charges du foyer. Elle pouvait par exemple, également accompagner des dossiers de rénovation énergétique.

Relire notre article sur Cresus : « Avant la spirale du surendettement, on peut faire des projets »

Mais le président de Crésus, Bernard Gheysens, explique avoir perdu 100.000 euros de subventions (sur un total de 400.000 par an) provenant notamment des villes de Roubaix, Wattrelos et Tourcoing. Un redressement judiciaire a déjà été prononcé début janvier, et l’administrateur judiciaire compte recommander la liquidation pure et simple le 4 septembre.

Le dénouement est cruel pour l’association, qui n’a pas perdu tout espoir d’un renfort de dernière minute. Mais le temps presse. Pour les contacter via leur site Internet, c’est par ici.