Nord: Les gendarmes mettent un coup d'arrêt à l'épidémie de cambriolages

FAITS DIVERS Trois cambrioleurs écumaient les régions Nord-Pas-de-Calais et Limousin depuis quelques semaines...

Olivier Aballain

— 

Illustration de gendarmes.
Illustration de gendarmes. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Ils pouvaient mener jusqu’à six cambriolages par nuit. Trois individus ont été interpellés par la section de recherches de la gendarmerie de Lille, dans le cadre d’une enquête sur une série de délits commis en régions Nord-Pas-de-Calais et Limousin.

Les enquêteurs n’ont pas traîné : la gendarmerie avait été alertée début août sur une recrudescence des « vols par effraction » dans les maisons particulières.

Une équipe « très mobile »

Les investigations ont débuté dans le secteur de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), avant de recevoir le renfort des gendarmes spécialisés de la section de recherches du Nord-Pas-de-Calais, basée à Lille. Ce sont ces derniers qui ont rapidement identifié le véhicule employé par les cambrioleurs, une Renault Safrane grise, ainsi que les trois auteurs présumés.

De nationalité libanaise, les trois individus formaient une équipe « très mobile, capable de commettre jusqu’à cinq ou six cambriolages par nuit », précise la gendarmerie nationale dans un communiqué. D’ailleurs les trois malfaiteurs auraient changé de région vers la mi-août, pour écumer les départements de la Creuse et de la Haute-Vienne.

Une soixantaine de cambriolages en quelques semaines

Le mode opératoire employé est toujours le même : casser une baie vitrée à l’arrière ou forcer le barillet de la porte d’entrée, pour accéder au numéraire, aux bijoux, à la Hi-Fi et même à la garde-robe des victimes. Leur signature : à chaque fois, ils vident les sacs à main à l’extérieur de la maison.

La panoplie du parfait cambrioleur retrouvée par les gendarmes - Gendarmerie Nord-Pas-de-Calais

 

L’équipage a donc été stoppé net dans le Limousin. Les perquisitions ont permis de retrouver divers objets cambriolés, de l’argent liquide (3.000 euros), ainsi que des outils dont la finalité est plus que douteuse (perceuses, pinces…). Selon les enquêteurs, une soixantaine de cambriolages pourraient leur être imputés.

Les trois individus ont été placés en détention provisoire après leur mise en examen pour vols aggravés.

Un dispositif devrait être mis en place à la rentrée pour identifier d’éventuelles autres victimes. La gendarmerie du Pas-de-Calais a déjà utilisé sa page Facebook avec succès, il y a quelques mois, pour retrouver les propriétaires de bijoux volés.

Relire : Quand la gendarmerie retrouve sur Facebook les propriétaires de bijoux volés