Vanneste refuse d'être coupé au montage

©2007 20 minutes

— 

Christian Vanneste ne veut pas faire de la figuration. Le député UMP-CNI du Nord n'a pas du tout apprécié le recadrage d'une photo publiée sur le site Internet du Premier ministre (www.premier-ministre.gouv.fr), après la visite de François Fillon à Tourcoing, mardi dernier. Au point qu'il compte envoyer aujourd'hui à Matignon un message demandant « que le premier ministre se sépare au plus vite des collaborateurs qui en sont responsables ». Leur tort ? Avoir rogné la photo pour éviter que le député, condamné pour des propos jugés homophobes, ne paraisse aux côtés de François Fillon lors de la visite de l'entreprise Union Textile.

Pour Christian Vanneste, l'initiative, « digne du roman 1984 [où l'on découvre Big Brother] », témoigne « du scandale de la présence de Gaylib [association homosexuelle] au sein de l'UMP ». Mais à Gaylib, justement, le président régional David Obringer assure « n'être pour rien dans cette affaire. Que Christian Vanneste tienne à se montrer en photo avec François Fillon, cela ne nous regarde pas. Nous, on le combat sur le terrain. » Un point d'accord avec Christian Vanneste, qui met en avant le soutien de ses électeurs « sur le terrain ».