Pas-de-Calais: l'un des trois migrants brûlés est décédé

MIGRANTS Ils avaient été blessés en tentant de s’introduire dans le tunnel sous la Manche…

M.L. avec AFP

— 

Le terminal Eurotunnel de Coquelles, dans le Pas-de-Calais.
Le terminal Eurotunnel de Coquelles, dans le Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

Les trois hommes avaient été blessés, dans la nuit du 13 au 14 juillet, alors qu’ils tentaient de s’introduire dans le tunnel sous la Manche afin de gagner l’Angleterre.

« L’un des trois migrants qui avaient été accidentés la semaine dernière est décédé », a déclaré, lundi, la préfecture du Pas-de-Calais.

Selon le blog Passeurs d’hospitalités, qui donne la parole aux migrants, le jeune homme, originaire du Pakistan et âgé de 23 ans, est mort vendredi des suites de ses blessures.

Les trois migrants ont tenté de monter sur une navette un peu avant l’entrée du tunnel. C’est alors qu’un arc électrique s’est formé, brûlant grièvement les trois hommes.

Des tracts pour prévenir des risques

Eurotunnel avait indiqué auparavant qu’il allait distribuer 5.000 tracts en neuf langues aux abords du tunnel afin d’informer les migrants sur les risques posés par les intrusions, après les décès successifs de deux migrants aux abords du site ces dernières semaines.

Les tentatives d’intrusion se sont multipliées au cours de ces dernières semaines sur le site sécurisé d’Eurotunnel, dans un contexte de forte pression migratoire à Calais, dans le nord de la France.