Coup de filet sur les sans-papiers

©2007 20 minutes

— 

Les occupations se suivent mais ne se ressemblent pas pour les sans-papiers. Cinquante-neuf membres du comité des sans-papiers du Nord (CSP 59) ont été interpellés vendredi lors de l'occupation de l'espace international à Euralille.

« C'est un signe du gouvernement pour montrer sa nouvelle fermeté », a estimé Saïd Bouamama, militant au sein de la coordination. Très actif depuis la campagne présidentielle, le CSP 59 n'avait jamais fait face à une telle vague d'interpellations. « Un certain nombre de ces personnes ont fait l'objet d'une procédure de vérification de leur situation, a expliqué la direction départementale de la sécurité publique (DDSP). Cela ne veut pas dire qu'on va les reconduire à la frontière. » Il n'empêche : certains doivent être présentés dès ce matin devant le tribunal de grande instance de Lille.