Un rassemblement contre l'interpellation de sans-papiers

avec AFP

— 

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées samedi dans le centre-ville de Lille pour protester contre l'interpellation de 59 personnes -sans-papiers et manifestants les soutenant- vendredi lors de l'occupation d'un centre d'affaires lillois.

Le centre international d'affaires occupé

Environ 120 personnes ont occupé vendredi après-midi le centre international d'affaires dans le quartier Euralille à l'initiative d'un comité local des sans-papiers, a-t-on confirmé à la direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

59 personnes en garde à vue

Parmi elles, 59 personnes, des sans-papiers et d'autres manifestants, ont été interpellées et placées en garde à vue pour ne pas avoir obéi aux sommations leur demandant de quitter les lieux, selon la DDSP.

«Vérifications»

«Un certain nombre de ces personnes font l'objet d'une procédure de vérification de leur situation» et étaient toujours en garde à vue samedi après-midi, a-t-on ajouté de même source, sans préciser le nombre précis des personnes concernées. «Cela ne veut pas dire qu'on va les reconduire» à la frontière, a-t-on affirmé.

«Nouvelle fermeté»

Plusieurs autres personnes, dont ni la DDSP ni les membres du comité des sans-papiers n'ont précisé le nombre, ont été relâchés après un rappel à la loi.
«C'est un signe du gouvernement pour montrer sa nouvelle fermeté», a estimé samedi Saïd Bouamama, militant au sein de la coordination des sans-papiers.