Lille: L'UFC-Que choisir dénonce l'augmentation masquée du prix des parkings

ENQUETE Les gestionnaires de parking lillois profitent du passage au tarif fractionné pour augmenter fortement les prix du stationnement, selon l'UFC-Que Choisir...

Gilles Durand

— 

Lille, le 6 mai 2015 - Parking complet sur la Grand'Place
Lille, le 6 mai 2015 - Parking complet sur la Grand'Place — Olivier Aballain / 20 Minutes

Tous les moyens sont bons pour gratter un peu d’argent. L’UFC-Que Choisir de Lille vient de publier une enquête sur neuf parkings de la ville de Lille, au moment où la facturation au quart d’heure est entrée en vigueur depuis le 1er juillet.

Constat accablant

« Le constat est accablant, note l’association de défense du consommateur dans un communiqué. Le prix moyen d’une heure de stationnement est passé de 1,80€ en 2013 à 1,98€ en 2015, soit une augmentation de 10 %. » Cette hausse est encore plus importante qu’au niveau national où elle atteint 7,4 %.

 

Pour l’UFC-Que Choisir, le fractionnement du paiement au quart d’heure, imposé aux exploitants de ces parkings (Vinci, Effia), « a été l’occasion d’une inflation artificielle ».

Hausse jusqu’à 56 %

Les deux parkings lillois qui sont déjà passés à la facturation au quart d’heure ont même augmenté leur prix horaire de 56 %. « Cette hausse est d’autant plus choquante que, d’après nos reconstitutions de coûts, une hausse de 5,4 % en moyenne est suffisante pour maintenir inchangé le chiffre d’affaires des parkings, du fait de la hausse de fréquentation engendrée par la plus grande rotation de véhicules », précise l’UFC-Que Choisir.

Passer un sale quart d’heure

Rappelons qu’au départ, cette mesure était censée permettre aux automobilistes de payer leur consommation réelle. « Décidée à ce que les consommateurs lillois ne passent pas un sale quart d’heure avec cette nouvelle tarification, nous appelons la mairie à renégocier avec les gestionnaires les tarifs des parkings », annonce l’UFC-Que Choisir.

Contactée, la mairie de Lille souligne que « seuls deux parkings, Vieux-Lille et Grand-Place, sont sous convention avec la ville » et que « la négociation n’est pas possible concernant les tarifs ». Les autres parkings sont du ressort de la métropole lilloise.