Nord: Alerte à la canicule et la pollution atmosphérique

METEO L'arrivée des grosses chaleurs déclenche une pollution atmosphérique, mais aussi le plan canicule de la part de l'Agence régionale de santé...

Gilles Durand

— 

Soleil de plomb sur la plage de Berck-sur-Mer.
Soleil de plomb sur la plage de Berck-sur-Mer. — SIPA

Il va faire chaud, mercredi. Rien d’anormal pour un premier jour du mois de juillet. Mais les températures pourraient grimper en journée entre 35 et 38°C et surtout devraient rester au-delà de 19°C dans la nuit.

Canicule jusqu'à samedi

« On peut considérer que cette canicule sera durable, sans doute jusque samedi, malgré une légère baisse », souligne la préfecture. Après trois jours de ce régime météorologique, l’Agence régionale de santé (ARS) décide de lancer une alerte canicule niveau 3 (sur 4 maximum).

Une vague d’ozone

Par ailleurs, comme en Belgique, une vague d’ozone s’apprête à s’installer sur la région à partir de mercredi et les jours suivants. L’ozone se forme, à partir des polluants, émis par le trafic automobile et les activités industrielles sous l’action du soleil et des fortes températures. Les patients souffrant d’une maladie respiratoire chronique (asthme, bronchite chronique, insuffisance respiratoire…) sont soumis à de graves risques.

« Au vu des conditions météorologiques, les concentrations de l’ozone vont nettement augmenter », prévient Atmo, l’association qui gère la pollution atmosphérique dans le Nord-Pas-de-Calais.