L'entrée de l'usine Cousin de Wervicq-Sud, au nord de Lille
L'entrée de l'usine Cousin de Wervicq-Sud, au nord de Lille — Google Street View

FAITS DIVERS

VIDEO: Nouvel incendie dans l'usine Cousin-Trestec de Wervicq-Sud

Le site de fabrication de cordages en nylon a subi un 2e incendie en moins de 5 mois...

Malchance ou malveillance ? L’usine Cousin-Trestec de Wervicq-Sud, dans l’agglomération lilloise, a été touchée par un deuxième incendie en moins de cinq mois, tard lundi soir.

Cette fois, c’est le bâtiment de production qui a été touché, rapporte la Voix du Nord. La toiture du bâtiment de 5.000 m² a été fortement endommagée, et selon France 3 Nord, un possible effondrement était encore redouté mardi matin.

Déjà un feu le 5 février

L’usine Cousin-Trestec, l’un des leaders européens du cordage en nylon pour la voile ou les sports extrêmes, avait déjà subi un important sinistre dans l’un de ses bâtiments de stockage début février. Le feu n’avait pas fait de blessés.

Lundi soir, le départ de feu a été repéré par des salariés du site de Wervicq-Sud, qui emploie environ 70 personnes. Une centaine de pompiers ont été dépêchés sur place, dont certains depuis la Belgique toute proche, pour circonscrire les flammes. « Ce matin la situation est sous contrôle », signalait un salarié du site, mardi.

Malgré l’important dégagement de fumée observé lundi soir, les pompiers ont assuré dans la Voix du Nord qu’aucune émanation toxique n’était à craindre. La combustion du nylon peut produire du cyanure d’hydrogène, mais en quantité limitée par rapport au CO₂.