Nord: Les Aubrystes perdent la fédération PS

POLITIQUE Le patron sortant de la fédé PS du Nord a été balayé par une proche de Patrick Kanner...

Olivier Aballain

— 

Martine Aubry lors de sa conférence de presse de rentrée à Lille, vendredi 3 octobre.
Martine Aubry lors de sa conférence de presse de rentrée à Lille, vendredi 3 octobre. — M.Libert/20 Minutes

C’est une lourde défaite qui a sanctionné le camp de Martine Aubry lors du vote interne à la puissante fédération socialiste du Nord (4.000 adhérents). Contre toute attente, l’un de ses bras droits, Gilles Pargneaux, a été sorti dès le premier tour par Martine Filleul, réputée proche du ministre Patrick Kanner.

Gilles Pargneaux était installé à la tête des socialistes nordistes depuis 2005. Il avait reçu le soutien, lundi, du patron national, Jean-Christophe Cambadélis. Mais le député européen a été emporté, dans ce qui ressemble à un mouvement de ras-le-bol.

Nord : La division à gauche a-t-elle coûté le département au PS ?

Sa principale concurrente, qui a glané tout près de 50 % des voix (le décompte est contesté), sera seule au second tour ce vendredi.

Un Aubryste en n°2

En menant campagne pour une fédération « rassemblée » et « apaisée », Martine Filleul a visiblement fait mouche.

Car Martine Aubry a soutenu jusqu’au bout le secrétaire sortant, en signant mercredi une lettre offensive, dénonçant une « campagne d’insultes ». L’effort de la maire de Lille a probablement été contre-productif, car il a terminé de cristalliser contre Gilles Pargneaux les rancœurs des Mauroyistes historiques, les ambitions des pro-Kanner devenus anti-Aubry, et les velléités de certains frondeurs.

Seule consolation pour les Aubrystes : au bout d’une nuit de négociations, Martine Filleul a accepté d’installer le maire de Lomme, Roger Vicot, à ses côtés en n°2. Comme il était n°2 aux côtés de Gilles Pargneaux. Tout ça pour ça, alors.