Villeneuve-d'Ascq: Un quatrième Bulgare mis en examen pour le meurtre d'un octogénaire

JUSTICE L’homme a été extradé de son pays dans lequel il s’était réfugié…

Mikael Libert

— 

La commune de Villeneuve d'Ascq, dans le Nord.
La commune de Villeneuve d'Ascq, dans le Nord. — Google Maps

Extradé après avoir pris la fuite dans son pays, un Bulgare a été mis en examen et écroué, vendredi, par un juge d’instruction lillois pour le meurtre d’un octogénaire à Villeneuve-d’Ascq.

A la mi-novembre, ce meurtre avait provoqué un grand émoi dans la métropole lilloise, notamment en raison de l’âge et de la vulnérabilité de la victime et de son épouse, un couple d’octogénaires agressés à leur domicile de Villeneuve d’Ascq.

Quatre personnes interpellées

Dans un premier temps, l’enquête avait débouché, en mars, sur la mise en examen de trois Bulgares. Elle avait ensuite permis d’identifier un quatrième suspect, un Bulgare âgé de 35 ans, qui entre-temps avait fui dans son pays, indique le communiqué de la Police judiciaire (PJ). La France avait demandé son extradition, et la Bulgarie avait exécuté le mandat le 24 avril.

Vendredi, l’homme a été « mis en examen des chefs de vol avec violences ayant entraîné la mort, extorsion avec violences, arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire pour faciliter un crime ou un délit. Il a été écroué à la maison d’arrêt de Douai », détaille la PJ.

Elle découvre son mari mort

Les agresseurs avaient pénétré en pleine matinée au domicile du couple, une petite maison de plain-pied dans un quartier calme de Villeneuve-d’Ascq, dans la banlieue de Lille. Les malfaiteurs s’en étaient pris à l’occupante des lieux, puis l’avaient ligotée dans sa chambre et volé les bijoux qu’elle portait sur elle.

Après avoir réussi à se libérer, la vieille dame de 80 ans avait découvert son mari inanimé, gisant sur le sol dans une flaque de sang, dans la cour de leur maison, près du garage.