Lille: Les médiathèques relancent l'échange de graines

INSOLITE Le public est invité à retirer des graines dans les médiathèques, et à rapporter les siennes…  

Olivier Aballain

— 

La grainothèque de la médiathèque Jean-Lévy, à Lille
La grainothèque de la médiathèque Jean-Lévy, à Lille — O. Aballain

La culture, la vraie, a de nouveau investi cinq médiathèques de Lille. Un drôle de présentoir s’est glissé parmi les livres à emprunter : ici, la matière est végétale et se renouvelle à chaque belle saison.

Les grainothèques proposent au public de petits sachets de graines à planter… Pendant que d’autres, ou les mêmes, pourront rapporter leur propre production pour en faire profiter les autres.

Certaines semences viennent des jardins de la ville

L’initiative a été lancée en 2014, à la médiathèque Jean-Lévy du centre-ville, dans la foulée des animations Floralille 3000, et sur une idée de la responsable des actions culturelles. « C’est cohérent avec notre volonté de faire des médiathèques des tiers-lieux, où tout le monde vient se rencontrer, échanger, etc. » commente Lise Daleux, l’adjointe (EELV) en charge du dossier.

Le présentoir à graines vu de près - O. Aballain/20 Minutes

Et cette année ça démarre fort : 350 enveloppes de graines ont été distribuées pour amorcer les échanges. Chêne rouge, muscaris ou tomates : les semences viennent des jardins de la ville (uniquement des variétés régionales non hybrides, c’est-à-dire reproductibles), de la Maison de l’environnement et des solidarités (surtout des variétés potagères), du conservatoire de Bailleul, et les présentoirs sont fournis par grainesdetroc.fr, un site internet pionnier sur le sujet.

Des ateliers jardinage

A la médiathèque Jean-Lévy, la responsable de l’espace littérature, Mina Bouland, se satisfait de voir un nouveau public fréquenter les rayons. « Cette année nous avons placé le présentoir dans l’espace enfant, les parents peuvent le consulter pendant que les enfants lisent ».

Des ateliers jardinage ont même été organisés à la médiathèque de Moulins (le dernier se tenait samedi 6 juin), et à Jean-Lévy on projette un atelier « récolte et préparation de graines ». Le tout prend « un peu de temps », concède Mina Bouland, mais coûte peu. « Et ça renforce la pratique de biens communs, qui est au cœur de la démarche d’une médiathèque ».